"Hé oh la gauche !" à Lille : pour Cambadélis, "on n’est pas obligé d’aller emmerder Martine Aubry"

Publié à 08h59, le 04 mai 2016 , Modifié à 09h03, le 04 mai 2016

"Hé oh la gauche !" à Lille : pour Cambadélis, "on n’est pas obligé d’aller emmerder Martine Aubry"
Jean-Christophe Cambadélis © AFP

Au milieu d’une ribambelle d’initiatives pour tenter de défendre et vanter le bilan des quatre premières années de mandat de François Hollande, "Hé oh la gauche !" est celle lancée par Stéphane Le Foll et les proches du président. Dont un certain Patrick Kanner, ministre de son état mais aussi grand rival de Martine Aubry dans le Nord (et qui briguerait la mairie de Lille en 2020).

Alors, quand ce même Patrick Kanner décide d’organiser le premier meeting provincial de "Hé oh la gauche" à Lille, chez Martine Aubry, cela sonne comme une provocation. Une provocation à même de diviser encore un peu plus la famille socialiste déjà éclatée et que n’a guère appréciée le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis. Ainsi le député PS de Paris a-t-il pesté, selon Le Canard Enchaîné de ce mercredi 4 mai :

"

On n’est pas obligés d’aller emmerder Martine dans le Nord. 

"

Toujours selon le palmipède, Martine Aubry a d’ailleurs considéré cette venue de la "Hollandie" dans son fief, elle qui est plus que critique contre le gouvernement, Manuel Valls et Emmanuel Macron en tête, comme "une déclaration de guerre"

Après un premier meeting parisien le 25 avril, "Hé oh la gauche !" s’exporte donc en dehors de la capitale pour un premier rendez-vous le 17 mai à Lille, comme l’avait révélé Europe1.fr. Mais, au moment de l’annonce de ce deuxième meeting pro-Hollande, les proches de la maire de Lille assuraient au Lab qu’ils n’avaient pas été mis au parfum. Et l’un d’entre eux d’ironiser alors :

"

Pas au courant ni invités. Ils n'ont pas besoin de nous pour gagner, sans doute parce qu'ils sont trop bons.

"

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Aubrymètre : le classement des coups de gueule de Martine Aubry contre le gouvernement  

> Après Le Foll à Paris, Kanner organise un meeting "Hé oh la gauche" à Lille en mai 

Du rab sur le Lab

PlusPlus