Il y aura au moins un candidat centriste à la primaire de la droite et du centre

Publié à 15h18, le 28 février 2016 , Modifié à 15h18, le 28 février 2016

Il y aura au moins un candidat centriste à la primaire de la droite et du centre
Jean Arthuis. © LIONEL BONAVENTURE / AFP

Et un candidat de plus. Un. Avant que l’UDI ne décide en mars s’il présente un candidat à la primaire de la droite et du centre, l’Alliance centriste, pourtant membre du mouvement fondé par Jean-Louis Borloo, a décidé dans son coin de présenter son propre candidat à ce scrutin interne à l’opposition.

Ainsi, ce dimanche 28 février, l’Alliance centriste présidée par le député européen Jean Arthuis, a annoncé son intention de présenter son propre candidat en novembre prochain. Et d’écrire dans un communiqué signé par Jean Arthuis ainsi que par le président exécutif du mouvement, le député Philippe Folliot :

L'Alliance centriste (15 parlementaires), à la veille des échéances électorales de 2017, entend porter ce projet à la primaire de la droite et du centre par le biais d'une candidature.

Le parti tenait ce dimanche à Paris son congrès, à l'issue duquel elle a également lancé sa plateforme "Libres et responsables".

Fondée par Jean-Louis Borloo, l'Union des démocrates et indépendants réunit différentes composantes dont le Nouveau Centre d'Hervé Morin, le Parti radical de Laurent Hénart, la Fed (Force européenne démocrate) de Jean-Christophe Lagarde, actuel président de l'UDI, et l'Alliance centriste.

Ce candidat de l’AC s’ajoutera aux huit candidats déjà déclarés pour la primaire, alors que les candidatures de Nathalie Kosciusko-Morizet et de Nicolas Sarkozy n’ont pas encore été officialisées.

Du rab sur le Lab

PlusPlus