Jean-Luc Mélenchon explique être rentré de La Réunion en classe affaire pour être en forme pour manifester

Publié à 08h41, le 21 septembre 2017 , Modifié à 08h43, le 21 septembre 2017

Jean-Luc Mélenchon explique être rentré de La Réunion en classe affaire pour être en forme pour manifester
Jean-Luc Mélenchon. © AFP

"Moi, quand je voyage, je vais en classe affaire. J’ai passé l’âge de me faire briser le dos en classe économique parce qu’ils vous mettent comme des sardines." Cette déclaration de Jean-Luc Mélenchon contre l’inconfort en avions date de 2013 et semble toujours d’actualité.

Revenu de son déplacement à La Réunion en classe business, alors que d’autres députés de La France insoumise posaient leurs fesses en classe éco, Jean-Luc Mélenchon s’est expliqué, ce jeudi 21 septembre sur RTL. "C’est un débat de fond", a-t-il d’abord ironisé, énervé, estimant que c’est à cause de ce genre de sujets que les journalistes sont "détestés". Avant de se justifier par ses maux de dos et sa volonté d’être en pleine forme pour manifester contre les ordonnances Macron réformant le marché du travail ce jeudi puis ce samedi à l’appel de La France insoumise :

"

Chacun d’entre nous a payé sa place d’avion, et a évalué la dépense qu’il voulait faire. Moi, j’ai évalué, compte tenu des expériences lombaires malheureuses que j’ai fait en classe économique, que je ne pouvais pas m’offrir le luxe de me faire démolir physiquement trois jours avant une manifestation. Enfin, une semaine avant.

"

Et de poursuivre :

 

"

J’apprécierais que ceux qui s’intéressent à mes places d’avion se soient intéressés à savoir ce que j’ai foutu à la Réunion et quelle est la situation. C’est pour ça qu’on vous déteste, parce que vous êtes mesquins. On croirait que je suis allé en classe affaire pendant que les autres étaient condamnés. Non, chacun a choisi. Moi je ne peux pas faire autrement pour des raisons qui m’appartiennent.

"

Après avoir manifesté à Marseille contre la loi Travail d'Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon va enchaîner deux nouvelles manifs en trois jours, le dos en bon état.

Du rab sur le Lab

PlusPlus