Jeunes LR : inquiets de la "nomination" d'un pro-Wauquiez à leur tête, des militants réclament une élection auprès de la Haute autorité

Publié à 20h05, le 04 décembre 2017 , Modifié à 11h18, le 05 décembre 2017

Jeunes LR : inquiets de la "nomination" d'un pro-Wauquiez à leur tête, des militants réclament une élection auprès de la Haute autorité
© Capture d'écran Twitter
Image Etienne Baldit


ET C'EST (RE)PARTI - Alors que revoilà les Jeunes Républicains. Régulièrement depuis deux ans, le mouvement de jeunes du parti de la rue de Vaugirard fait parler de lui, à coups d'élection verrouillée ou de remplacements au sein de la direction vécus comme un scandale démocratique. Eh bien en cet hiver 2017, un nouvel épisode pointe le bout de son nez du côté des descendants des Jeunes Pop.

Sur Twitter lundi 4 décembre, un compte intitulé "Jeunes de Retour" (clin d’œil trollesque au slogan de Laurent Wauquiez, "la droite de retour") publie un courrier adressé à la présidente de la Haute autorité de LR, Anne Levade. Il y est réclamé une élection pour désigner le ou la futur(e) président(e) des jeunes LR, s'inquiétant de bruits de presse faisant état d'une possible désignation du chef de "Jeunes avec Wauquiez", Aurane Reihanian, en cas de victoire de son champion face à Maël de Calan et Florence Portelli le 10 décembre prochain (ou 17 décembre, en cas de second tour). Et de pointer qu'une telle élection est d'ailleurs inscrite dans les statuts du mouvement :





Les "Jeunes de Retour" ajoutent être une association déposée en préfecture. Auprès du Lab, leur président Alexis Bracquart précise qu'avec les deux autres fondateurs de l'asso (le secrétaire général Quentin Pasbeau et le trésorier Romain Naudin), ils ont déjà récolté "plus d'une centaine de signatures" de leur lettre ouverte aux trois candidats à la présidence de LR. Un texte dans lequel ces trois jeunes parisiens les invitent à "créer les conditions d'un futur audacieux pour les Jeunes Républicains" et à organiser une élection "au suffrage universel direct" pour la prochaine direction des jeunes LR.

> À lire : En pleine campagne pour la présidence LR, le blues des "Jeunes Républicains"

Ils se présentent comme des militants très engagés dans les dernières campagnes présidentielle et législatives. Militant du Vème arrondissement de Paris, Alexis Bracquart se décrit comme historiquement "très sarkozyste", puis "attiré par la ligne Fillon" (il a "participé très activement" à sa campagne présidentielle, dit-il) et aujourd'hui soutien de Florence Portelli. Il explique leur démarche :

On assiste à une campagne médiatique depuis deux semaines qui veut nous faire dire qu'Aurane Reihanian sera le prochain président des Jeunes Républicains. Mais respectons Maël de Calan et Florence Portelli et attendons déjà l'élection à la présidence du parti. Ensuite, si Wauquiez gagne, on verra pour les Jeunes Républicains.

Et s'il assure ne pas se positionner "contre Aurane", il estime que "les jeunes de LR ne sont pas forcément autant derrière Wauquiez que le reste du parti". Dans leur courrier à la Haute autorité, ils critiquent par ailleurs les récents propos d'Aurane Reihanian, selon qui les enfants de "la première génération de musulmans" brûlent des voitures alors que leurs parents bossaient.

"On est allés voir les anciennes équipes des candidats à la primaire. On ne fait pas encore une liste nous-mêmes, mais on plaide pour une élection avec au moins deux listes, dont une des Jeunes Républicains dans leur ensemble face à la 'liste Aurane'", ajoute Alexis Bracquart. Qui considère qu'à part eux, "personne ne s'occupe de l'avenir des Jeunes Républicains", obnubilés qu'ils sont par celui de Les Républicains tout court. 

Contacté par le Lab, l'entourage de Laurent Wauquiez n'a pas encore répondu à nos sollicitations. Alexis Bracquart assure enfin que lui et ses collègues ont "prévu d'écrire à Laurent Wauquiez pour lui parler de [leur] démarche"





À LIRE SUR LE LAB :

Des Jeunes Républicains crient au scandale démocratique après une réorganisation décidée par le parti

Jeunes Républicains : Marine Brenier élue présidente par... 16% des adhérents

Du rab sur le Lab

PlusPlus