"La chasse aux musulmans est ouverte" : Cambadélis estime que le FN traite les musulmans comme Vichy a traité les juifs

Publié à 13h06, le 03 décembre 2015 , Modifié à 14h30, le 03 décembre 2015

"La chasse aux musulmans est ouverte" : Cambadélis estime que le FN traite les musulmans comme Vichy a traité les juifs
© AFP

#POINTGODWIN – Jean-Christophe Cambadélis part en guerre contre le FN avant le premier tour des élections régionales, le 6 décembre, sur fond de sondages plaçant le parti d’extrême droite en tête dans six régions.
Interrogé par iTÉLÉ ce jeudi 3 décembre sur des propos qu’aurait tenus Marine Le Pen en meeting, le patron du PS lance alors :

"

Marine Le Pen tombe le masque. Elle dit ce qu’elle pense, c’est-à-dire que la chasse aux musulmans est ouverte. Elle est survoltée comme les responsables du FN partout à cause des sondages.

"

Un passage isolé par le Lab :


Jean-Christophe Cambadélis répondait donc à une question d'iTÉLÉ. Sauf que le journalise fait une erreur totale d'interprétation des mots de Marine Le Pen et transforme son propos. Voici la question posée au premier secrétaire du PS :

"

Si nous perdons les élections, dit Marine Le Pen, toutes les femmes seront voilées, la charia remplacera notre Constitution, dit-elle. Est-ce que vous parlez de radicalisation du discours du Front national ?

"

Mais Marine Le Pen n'a jamais dit que si le FN perd les régionales, la charia remplacera la Constitution. Mercredi soir, à Nîmes, la présidente du parti frontiste avait évoqué la guerre menée contre Daesh. C'est donc si la France perd la guerre contre "le totalitarisme islamique" que "le voile sera imposé à toutes les femmes, la charia remplacera notre Constitution, la barbarie s'installera". Et non si le FN perd les élections régionales.

Plus tôt ce jeudi 3 décembre, Jean-Christophe Cambadélis avait tenu une dernière conférence de presse d’avant premier tour. Et le patron du PS avait déjà attaqué frontalement le parti de Marine Le Pen, soulignant les récents propos de Marion Maréchal-Le Pen sur les musulmans qui, selon la candidate FN en PACA, peuvent être Français "sous condition". "Les Français découvrent la nature profonde du FN", lance alors le député PS de Paris avant de plonger dans le pont Godwin et d’évoquer la France de Pétain :

"

C’est le retour de Vichy.

"

Le Premier secrétaire du PS va encore plus loin, estimant que le FN traite les musulmans comme le régime de Vichy a traité les juifs durant l’Occupation nazie. Jean-Christophe Cambadélis poursuit, selon des propos rapportés par plusieurs journalistes présents à sa conférence de presse :

"

Je suis frappé de la montée en gamme du FN contre les musulmans. Sous Vichy, c'étaient les juifs, aujourd’hui ce sont les musulmans.

"

En creux, et pas que, Jean-Christophe Cambadélis fait référence aux récentes sorties de Marion Maréchal-Le Pen, députée FN du Vaucluse, sur les musulmans qui ne peuvent être Français que sous condition. "Nous ne sommes pas une terre d'Islam, et si des Français peuvent être de confession musulmane, c'est à la condition seulement de se plier aux mœurs et au mode de vie que l'influence grecque, romaine, et seize siècles de chrétienté ont façonné", avait lancé en meeting la nièce de Marine Le Pen.

Quelques jours auparavant, la candidate du FN en PACA avait affirmé que les musulmans ne pouvaient avoir "exactement le même rang" que les Français catholiques. Avant de rétropédaler et de démentir vouloir "faire une hiérarchie entre les personnes, en l’occurrence les musulmans et les catholiques". Des propos rejetés au sein même du FN. Candidat en Ile-de-France pour le parti d’extrême droite, Wallerand de Saint Just s’est ainsi opposé ce jeudi 3 décembre aux propos de sa camarade frontiste.

Du rab sur le Lab

PlusPlus