La députée PS Valérie Rabault se moque du contre-budget que va présenter La France insoumise : "c'est du spectacle"

Publié à 07h53, le 17 octobre 2017 , Modifié à 07h53, le 17 octobre 2017

La députée PS Valérie Rabault se moque du contre-budget que va présenter La France insoumise : "c'est du spectacle"
La députée PS Valérie Rabault en avril 2014. © AFP / Thomas Samson

Même s’ils ne sont plus beaucoup d’élus à siéger à l’Assemblée nationale, les socialistes veulent disputer à Jean-Luc Mélenchon et La France insoumise le rôle de principal opposant de gauche au gouvernement et à Emmanuel Macron. Et le budget est le moment idéal pour se positionner. Alors que le projet de loi de finances 2018 est examiné en séance à l’Assemblée à partir de ce mardi 17 octobre, les députés PS ont présenté un contre-budget derrière leur cheffe de file sur ces questions, Valérie Rabault.

L’ancienne rapporteure générale du budget et actuelle membre de la direction collégiale du PS a traduit ce contre-budget en 111 amendements que les députés PS vont défendre dans l’hémicycle face à la majorité d’Emmanuel Macron. Mais La France insoumise compte également proposer un contre-budget… le 2 novembre. Soit "après le volet recettes de la loi de finances", écrit Le Figaro de ce mardi. Ce qui fait dire à Valérie Rabault, ironique :

"

Ce n’est pas du travail parlementaire, c’est du spectacle.

"

Réplique, toujours dans Le Figaro, d’Eric Coquerel, député LFI :

"

Ce qu’a proposé le PS, c’est un retour à la case Hollande. Forcément, ça prend moins de temps à élaborer. Nous voulons aller plus loin et nous donner le temps pour le faire.

"

Difficile dans ce contexte chaleureux d’envisager des convergences entre ces forces d’opposition de gauche face à La République en marche. Mais la vérité des médias n’est pas toujours celle de l’hémicycle.

[BONUS TRACK] Des bons points à Darmanin

Si elle est critique envers LFI, Valérie Rabault accorde des bons points à Gérald Darmanin, ce ministre du budget d'Edouard Philippe issu de LR. La députée PS reconnaît du sérieux dans le travail du ministre. Au Figaro, elle confie :

 

"

On n'est pas d'accord sur le fond, mais Gérald Darmanin porte un discours politique sur les questions budgétaires. Il ne débite pas une sauce technocratique, il ne lit pas ses fiches comme tant d'autres.

"

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Budget : la lettre des députés PS aux députés LREM pour dénoncer "un moyen-âge fiscal" 

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

> Budget : ces points controversés qui vont animer les débats 

> Le Premier ministre français à Bruxelles pour vanter son budget  

> Budget 2018 : "des cadeaux aux plus riches", dénonce Faure (PS) 

Du rab sur le Lab

PlusPlus