Le FN perd un député, José Evrard, qui rejoint Les Patriotes, annonce Florian Philippot

Publié à 09h12, le 27 novembre 2017 , Modifié à 17h28, le 27 novembre 2017

Le FN perd un député, José Evrard, qui rejoint Les Patriotes, annonce Florian Philippot
Florian Philippot © AFP
Image Sylvain Chazot


José Evrard sur le départ. Le député du Pas-de-Calais n'est pas forcément l'élu le plus connu du Front national et pourtant, son nom risque d'être fortement prononcé dans les heures qui viennent. Ce lundi 27 novembre, Florian Philippot annonce sur BFMTV que José Evrard quitte le FN et rejoint son mouvement Les Patriotes

J'étais heureux de le voir, de discuter avec lui. C'est José Evrard, qui est député du Pas-de-Calais, qui m'a annoncé qu'il quittait le Front national et rejoignait les Patriotes.

Et Florian Philippot de vanter le parcours politique du parlementaire, ancien membre du Parti communiste. "Il s'est toujours battu contre les injustices. Il avait rejoint le Front national sur cette ligne contre les injustices", avance l'ex n°2 du parti d'extrême droite.

Un ralliement de poids et surtout une perte pour le FN, qui voit l'un de ses députés quitter le navire. Les députés FN ne sont désormais plus que sept à siéger au Palais Bourbon.

Cette annonce faite par Florian Philippot a été célébrée sur Twitter par l'entourage du chef de Les Patriotes, comme les élus régionaux Sophie Montel et Thomas Laval. 







Du côté du FN, on tente de minimiser ce départ en mettant en avant le fait que José Evard ne travaillait que très peu au Palais Bourbon. "Ca fait une semaine que nous le sollicitons car la situation, absence physique, absence de travail... nous posait problème", commente auprès du Lab un proche de Marine Le Pen. De fait, selon le relevé qu'en fait nosdéputés.fr, José Evrard ne fait pas partie des parlementaires les plus actifs, loin s'en faut. 











[EDIT 17H]

Sur Twitter, un journaliste du Monde rapporte des déclarations de José Evrard. Le député d'extrême droite explique son choix de rejoindre le mouvement de Florian Philippot par le revirement du FN sur l'euro :



Lorsqu'on dit qu'on ne veut plus sortir de l'euro, de l'Europe, et qu'on veut faire des alliances avec monsieur Wauquiez, on peut être interrogatif sur la ligne politique.

Et José Evrard de préciser que Marine Le Pen l'a appelé mais qu'il n'a pas décroché son téléphone : "Pour dire quoi ? On ne va pas discuter de la ligne politique, on n'a pas la même ligne politique."





#

Du rab sur le Lab

PlusPlus