La promesse de Nicolas Sarkozy de supprimer la loi sur le non-cumul des mandats

Publié à 07h23, le 30 décembre 2015 , Modifié à 07h23, le 30 décembre 2015

La promesse de Nicolas Sarkozy de supprimer la loi sur le non-cumul des mandats
Nicolas Sarkozy © AFP
Image Sylvain Chazot


PLAISIR D'OFFRIR, JOIE DE RECEVOIR - Lui, président de Les Républicains, il s'assure que ses ouailles ne manquent de rien. Et surtout pas de perspectives. Nicolas Sarkozy a une idée en tête : gagner la présidentielle en 2017, juste histoire de ne pas raccompagner François Hollande sur le perron de l'Élysée, comme ce dernier l'avait fait en 2012. Mais pour jouer ce match retour, l'ancien chef de l'État doit passer par la case primaire. Et c'est là que l'ex-président dévoile ses projets.

Selon Le Canard Enchaîné, c'est Nicolas Sarkozy lui-même qui a fait la promesse de supprimer, dès son retour à l'Élysée, la loi sur le non-cumul des mandats. Voici ce qu'écrit le palmipède ce mercredi 30 décembre :

L'ancien président de la République l'a promis aux parlementaires de son camp : dès sa réélection à l'Élysée, il fera voter une loi abrogeant celle sur le non-cumul des mandats qui doit pleinement s'appliquer en mars 2017.

C'est donc sur l'instigation de Nicolas Sarozy que Les Républicains préparent activement la suppression de la loi sur le non-cumul, comme l'annonçait France Info le 22 décembre. Dès septembre, d'ailleurs, l'ancien chef de l'État avait préparé le terrain lors des journées parlementaires de LR à Reims, expliquant son opposition au non-cumul des mandats et soulignant que "jamais de la vie" il n'avait défendu "le mandat unique".

Mais quel est le rapport avec la primaire nous direz-vous ? Il est simple, couché noir sur blanc par Le Canard :

Ce 'cadeau' de Sarko aux parlementaires de droite et du centre vise, paraît-il, à les encourager à le soutenir lors de la primaire.

Nicolas Sarkozy est ainsi : il pense à se troupes et leur fait tout plein de promesses pour l'avenir. Mais cela n'est pas tout à fait désintéressé...

Pour le moment, c'est Gérard Larcher qui est chargé de l'élaboration d'un texte pour supprimer la loi sur le non-cumul. Il est aidé sur ce projet par les chefs de file des députés et des sénateurs de droite, soit Christian Jacob et Bruno Retailleau.

Du rab sur le Lab

PlusPlus