Larcher révèle que Macron "n’a pas respecté" leur "accord" sur les crédits aux collectivités

Publié à 08h00, le 18 septembre 2017 , Modifié à 08h01, le 18 septembre 2017

Larcher révèle que Macron "n’a pas respecté" leur "accord" sur les crédits aux collectivités
Gérard Larcher et Emmanuel Macron. © PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Image Victor Dhollande-Monnier


J-6 avant les élections sénatoriales – oui, on sait, l’attente est insoutenable. Pour le parti d’Emmanuel Macron, l’enjeu sera d’obtenir suffisamment d’élus pour atteindre la majorité des 3/5 au Parlement, nécessaire pour faire passer les réformes constitutionnelles. Mais ces dernières semaines, le vent ne souffle pas vraiment dans le bon sens pour le chef de l’Etat, confronté aux critiques face à la baisse des emplois aidés, la taxe d’habitation reprise sous le giron de l’Etat et la baisse des crédits accordés aux collectivités. 

En plein mois d’août, le gouvernement a annulé des crédits de l'État destinés aux collectivités territoriales pour 2017 pour un montant d'environ 300 millions d'euros. Une révélation faite par Libération qui ne brosse pas vraiment les sénateurs dans le sens du poil. Sur cette coupe, Gérard Larcher livre ce lundi 18 septembre une petite confidence au Figaro. Selon lui, le chef de l'Etat n’aurait pas tenu sa parole :

La veille de son investiture à l’Elysée, Emmanuel Macron était venu me voir au Sénat. On s’était mis d’accord sur un principe de confiance entre nous. Mais il ne l’a pas respecté. Il importe maintenant que le chef de l’État écoute davantage les élus locaux.

Une petite phrase qui pourrait coûter cher dimanche prochain. Au moment du vote, les grands électeurs n’oublieront pas la baisse des crédits accordés aux collectivités. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus