L'attaque du porte-parole d’Emmanuel Macron contre les cadres du FN : "ils n'ont jamais travaillé"

Publié à 10h09, le 26 avril 2017 , Modifié à 10h15, le 26 avril 2017

L'attaque du porte-parole d’Emmanuel Macron contre les cadres du FN : "ils n'ont jamais travaillé"
© Capture d'écran images RTL
Image Julien Chabrout


Quinze ans après son père, Marine Le Pen s’est elle aussi qualifiée pour le second tour de l’élection présidentielle, dimanche 23 avril. La candidate du Front national affrontera Emmanuel Macron. Ce mercredi 25 avril, sur RTL, le porte-parole du candidat d’En Marche! a vivement attaqué Marine Le Pen et les principaux responsables du FN sur leur déconnexion du monde du travail. Benjamin Griveaux a énuméré la liste des cadres concernés. Il a déclaré :

 



Vous avez un Le Pen candidat depuis 30 ans à l’élection présidentielle et probablement pour les 25 prochaines années. On a eu le père, la fille, puis probablement la nièce. Elle est l’héritière, l’incarnation de l’héritage en politique. Il n’y a pas qu’elle. Vous prenez les cadres (du FN, ndlr) : aucun n’a jamais travaillé. Marine le Pen a été vaguement deux ans avocate, Marion Maréchal-Le Pen n’a jamais travaillé, Nicolas Bay n’a jamais travaillé, Florian Philippot n’a jamais travaillé, David Rachline n’a jamais travaillé.

Il ajouté dans la foulée : "Ce sont des gens qui prétendent parler au nom du peuple, parler du travail et se présenter comme les tenants de l’emploi et ils n’ont même jamais passé un entretien d’embauche de leur vie. Sont-ils crédibles ?"

Benjamin Griveaux a donc fustigé l’absence de connaissance du monde professionnel de la part des principaux ténors frontistes. Si certains ont travaillé quelque temps, d’autres ne l’ont jamais fait.

Marine Le Pen a ainsi été inscrite au barreau de Paris de 1992 à 1998. Elle a intégré le cabinet de Georges-Paul Wagner, un intime de la famille, restant deux ans avant de s’installer à son compte où elle a travaillé pendant quatre ans.

Quant au numéro deux du FN Florian Philippot, il a collaboré aux 3 Suisses pendant sa scolarité et a ensuite travaillé à Bruxelles sur la stratégie de la grande distribution au siège du Groupe Louis Delhaize, puis dans l'entreprise de sondages politiques TNS Sofres. Un autre cadre du FN a lui aussi travaillé brièvement, en tant que patron d’une société informatique : le secrétaire général du parti Nicolas Bay.

Marion Maréchal Le Pen et David Rachline n’ont en revanche jamais connu le monde professionnel. En 2012, après avoir obtenu un Master 1 en droit public, la nièce de Marine Le Pen avait abandonné ses études pour se consacrer à son mandat de députée. Membre du FN depuis ses 15 ans, le sénateur et maire frontiste de Fréjus avait pour sa part abandonné ses études de droit à 18 ans pour se consacrer au parti.

Benjamin Griveaux, lui, a quitté en octobre dernier son poste de responsable de la communication chez Unibail-Rodamco pour se consacrer à la campagne d’Emmanuel Macron. Le porte-parole du candidat d’En Marche! se verrait bien député : il a déposé sa candidature pour les législatives, en Ile-de-France, a-t-il confié à Paris Match.

Du rab sur le Lab

PlusPlus