Le coup de gueule du député LFI Alexis Corbière contre le transfert de Neymar au PSG et le "sport-argent"

Publié à 09h26, le 03 août 2017 , Modifié à 09h26, le 03 août 2017

Le coup de gueule du député LFI Alexis Corbière contre le transfert de Neymar au PSG et le "sport-argent"
Alexis Corbière. © Capture d'écran LCI.
Image Sébastien Tronche


#FOOTPOLITIQUE - L’arrivée imminente et probable du footballeur Neymar au Paris-Saint-Germain réjouit les fans du PSG (n’est-ce pas Nicolas Sarkozy ?) et les impôts. Moins les défenses et les gardiens de but de Ligue 1, les supporters de Marseille ou les politiques qui pestent contre l’argent-roi dans le football.

S’il reconnaît que la présence en France du capitaine du Brésil procurera du bonheur aux amateurs de ballon rond, Alexis Corbière se demande si ce "n’est pas la vitrine d’un monde fou ?". Invité de la matinale de LCI ce jeudi 3 août, ce proche de Jean-Luc Mélenchon peste contre "le sport-argent" et l’indécence des sommes évoquées (222 millions d’euros pour le transfert et 30 millions d’euros net de salaire par an) :

Ça ne veut rien dire "une bonne nouvelle pour la France". Les amateurs de foot vont évidemment trouver formidable qu’il y ait un joueur d’une telle dimension qui vienne. Mais je réagissais à cette accumulation d’argent totalement dingue. Je connais des milliers de gens qui font du foot pour le plaisir. On voit qu’il y a une force de frappe financière qui trouble un peu le jeu. On est dans une situation où on nous dit qu’il faut économiser… Comme député, tous les quatre matins, on m’explique qu’il faut réduire la voilure dans les dépenses publiques, que l’argent y’en a pas et j’observe qu’il y a des sommes folles pour le sport-argent. C’est le fric, le fric, le fric.

Et l’élu de Seine-Saint-Denis de poursuivre, fustigeant le sport devenu "une affaire de gros sous" :

De plus en plus se détache une élite sportive qui fonctionne sur une autre planète. Je ne trouve pas ça sain, monsieur Neymar ayant malgré tout beaucoup de talent, alors qu’un scientifique, un grand médecin, touche des sommes qui n’ont rien à avoir. On peut avoir un point de vue moral : est-ce que c’est pas la vitrine d’un monde fou ?

Ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin ne semble pas avoir le même point de vue et s’est réjoui, en tant que ministre du Budget collectant l’impôt, de l’arrivée de la star brésilienne transférée de Barcelone. Sur France Inter ce jeudi, l’ancien député LR s’est ainsi félicité, sans donner de montant sur les revenus fiscaux attendus par l'Etat :

Si effectivement Neymar vient dans un club français, alors effectivement le ministre des Comptes publics se réjouit des impôts qu'il va pouvoir payer en France. Il vaut mieux que ce joueur de football paie ses impôts en France plutôt qu'il ne les paie ailleurs.

Selon les calculs du Figaro, le transfert de Neymar au PSG pourrait rapporter près de 300 millions d’euros à l’Etat.

Du rab sur le Lab

PlusPlus