Le FN veut supprimer l'enseignement du créole à l'école à La Réunion

Publié à 15h54, le 02 mai 2017 , Modifié à 15h54, le 02 mai 2017

Le FN veut supprimer l'enseignement du créole à l'école à La Réunion
Marine Le Pen © AFP

Les langues régionales, quand il y en a une, ça va. C'est quand il y en a plusieurs que cela pose problème. Ainsi le créole n'est-il pas forcément bien vu du côté du Front national. Jean-Claude Otto-Bruc, secrétaire départemental du FN à La Réunion, s'est dit favorable à la suppression de l'enseignement de la langue créole à l'école, ce mardi 2 mai sur Outre-mer 1ère.

À l'antenne, le frontiste a déclaré :

Le créole dans la cour de récréation, oui. Le créole dans la rue et à la maison, oui. Le créole dans les salles de classe par des professeurs, non ! C'est clair. C'est simple et c'est clair. […] Ça sera supprimé, bien sûr.

À réécouter ci-dessous :



Une position plutôt conforme à celle du FN dans son ensemble, opposé à l'enseignement des langues régionales à l'école. Sauf s'il s'agit du corse. En février, David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen, s'était prononcé en faveur de l’enseignement du corse et même du "bilinguisme"

Début avril, lors de son meeting à Bastia, Marine Le Pen elle-même avait loué le corse. " Je serai soucieuse de votre belle langue corse", avait-elle déclaré avant de conclure discours en entonnant le Dio vi salvi Regina, l'hymne de l'Île de Beauté. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus