Le message raciste d'une élue FN de Villers-Cotterêts qui veut "déverser du sang de porc"

Publié à 09h13, le 13 janvier 2016 , Modifié à 09h29, le 13 janvier 2016

Le message raciste d'une élue FN de Villers-Cotterêts qui veut "déverser du sang de porc"
© AFP

CHÂTIMENT - Ah Villers-Cotterêts ! Son église. Sa place du marché. Son ordonnance instaurant le français comme langue officielle du royaume de France. Et sa majorité FN dont fait partie Annie Pirckher. La conseillère municipale frontiste se fait remarquer aujourd'hui après la publication d'un article de l'Aisne Nouvelle, lundi 11 janvier, la concernant, relayé par FranceTVinfo. Si l'élue FN a droit aux égards de la presse, c'est à cause de certains propos qu'elle a tenus publiquement sur Facebook fin décembre.

Annie Pirckher y parle de déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés pour terrorisme. Relayant sur son mur un article expliquant que les parlementaires FN voteront cette mesure, la conseillère municipale FN écrit :

"

Pourquoi accorder tant d'indulgence à des êtres qui n'en valent pas le coup.


Juste les expédier du haut d’un avion dans leur pays d’origine que cela leurs plaisent ou non, bien sure (sic) accompagnés par une centaine de têtes de porcs et déversser (re-sic) du sang de porc par dessus tout. Pour moi c’est le seuyl (sic) chatiment a leurs accordés (re-sic).

"

Ce post a été publié sur le Facebook public de l'élue et est toujours en ligne à l'heure où nous écrivons ces lignes, mercredi 13 janvier au matin.



Contacté par l'Aisne Nouvelle, le maire FN de Villers-Cotterêt Franck Briffaut explique simplement être "totalement rétif et récalcitrant à tout ce qui est Facebook et autres". En gros, sur les réseaux sociaux, selon lui, "les gens se lâchent". Il ajoute :

"

Si on commence à commenter, on passerait notre temps à ça. Mais je ne partage pas ce qu’elle dit.

 

"

De son côté, Annie Pirckher refuse de s'expliquer. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus