Le secrétaire d'État à la Francophonie André Vallini en colère contre la SNCF et son opération "Work and Station"

Publié à 09h24, le 19 octobre 2016 , Modifié à 09h25, le 19 octobre 2016

Le secrétaire d'État à la Francophonie André Vallini en colère contre la SNCF et son opération "Work and Station"
André Vallini et Guillaume Pépy © Montage via AFP
Image Sylvain Chazot


DOCUMENT LAB – André Vallini is very en colère this mois d'octobre. La faute à la SNCF. Non pas que le secrétaire d'État à la Francophonie se soit retrouvé bloqué dans un TGV entre Paris et Marseille, comme près de 12.000 passagers, dans la nuit de lundi à mardi.

Non, ce qui énerve profondément l'élu socialiste en cette mi-octobre, c'est l'initiative prise par l'entreprise ferroviaire pour permettre aux usagers de travailler tout en voyageant. Plus que l'initiative en elle-même, c'est son nom qui chagrine André Vallini : Work and Station, en anglais dans le texte donc, car cela sonne sûrement mieux que "Travail et Gare"…

Le secrétaire d'État a donc écrit au président de la SNCF Guillaume Pépy, le 14 octobre dernier, pour lui faire part de son mécontentement concernant le nom donné à ces espaces travail. Dans sa missive, que le Lab a pu consulter, André Vallini écrit :

Je regrette d'autant plus ce recours à la langue anglaise que la SNCF est l'une des plus grandes entreprises nationales et qu'à ce titre, elle devrait participer à la défense et au rayonnement de la langue française.

Et André Vallini d'espérer que la SNCF va rectifier "cette erreur rapidement".

Une lettre à retrouver ci-dessous :




Ce n'est pas la première fois qu'André Vallini s'émeut ainsi des choix opérés par certains, préférant la langue de Shakespeare à celle de Molière. En mai dernier, il s'était insurgé contre les chansons en anglais choisies par la France pour l'Eurovision et l'Euro 2016, à savoir J'ai cherché d'Amir Haddad et I was made for lovin' you par Skip the Use…  

Du rab sur le Lab

PlusPlus