Législatives : Benoît Hamon soutient le candidat PCF Michel Nouaille contre Manuel Valls

Publié à 14h41, le 23 mai 2017 , Modifié à 15h10, le 23 mai 2017

Législatives : Benoît Hamon soutient le candidat PCF Michel Nouaille contre Manuel Valls
Les deux gauches irréconciliables. © ERIC FEFERBERG / AFP
Image Victor Dhollande-Monnier


Acte I : la trahison de Manuel Valls. Le 29 mars dernier, l'ancien Premier ministre avait annoncé qu’il voterait pour Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle, et ce malgré son engagement pris lors de la primaire de Belle Alliance Populaire. Acte II : la réponse de Benoît Hamon. Ce mardi 23 mai, le cinquième homme de la présidentielle a indiqué qu'il soutiendrait Michel Nouaille, candidat PCF opposé à Manuel Valls dans la première circonscription de l'Essonne pour les législatives des 11 et 18 juin. 

Benoît Hamon a visiblement un *petit* différend à régler avec le Parti socialiste, coupable selon lui de ne pas l'avoir assez soutenu pendant la campagne présidentielle. L'entourage de l'ancien candidat PS à la magistrature suprême précise qu'il soutiendra également plusieurs autres candidats opposés à des candidats socialistes : la militante féministe Caroline De Haas (soutenu par le PCF et EELV) face à Myriam El Khomri, Philippe Rio (PCF) face à Malek Boutih, Salah Amokrane (EELV) face à Gérard Bapt. Au total, Benoît Hamon soutient une dizaine de candidats, parmi lesquels Sylvette Fayet, candidate PCF contre l'ex-socialiste désormais En Marche! François Dumas, et un autre communiste, Aymeric Seassau, opposé à François de Rugy.

Mardi 18 avril, Manuel Valls avait rédigé une lettre pour inciter les habitants de la 1ère circonscription de l’Essonne à voter pour le candidat d’En marche ! Interrogé par une journaliste de LCI sur ce nouveau coup de Manuel Valls contre sa candidature, Benoît Hamon a d’abord préféré de ne pas répondre avant de se raviser. "Que voulez-vous que je vous dise... Il a fini ses vacances à Maurice, c'est bien", avait-il ironisé. Une toute petite phrase qui déjà, à l'époque, en disait long sur la rupture entre les deux hommes. 

Rappelons aussi que Manuel Valls se présente sans étiquette aux élections législatives. Mais ni le PS, ni La République en Marche! ne lui ont opposé de candidats. 





A LIRE AUSSI SUR LE LAB

Hamon soutient un candidat EELV en Haute-Garonne contre le candidat PS

Du rab sur le Lab

PlusPlus