Un cadre du FN est persuadé que le "cas" Florian Philippot est "classé" : "il est hors du parti"

Publié à 13h23, le 23 mai 2017 , Modifié à 13h30, le 23 mai 2017

Un cadre du FN est persuadé que le "cas" Florian Philippot est "classé" : "il est hors du parti"
Florian Philippot a assuré qu'il quitterait le FN si la sortie de l'euro était abandonnée. © BENJAMIN CREMEL / AFP
Image Victor Dhollande-Monnier


Et si Florian Philippot était le fusible après la défaite du FN à la présidentielle ? La question se pose de plus en plus ces derniers jours, surtout depuis que l’intéressé a mis son avenir au sein du FN en balance si jamais le parti abandonnait la sortie de l’euro. Dimanche 21 mai, Marine Le Pen elle-même a envisagé un possible départ de son bras droit. Le conseiller régional FN Nord-Pas-de-Calais-Picardie Jean-Richard Sulzer va encore plus loin, ce mardi 23 mai dans le Talk du Figaro : "Son cas est classé, il s'est placé lui-même hors des statuts du parti".

Pour Jean-Richard Sulzer, membre du bureau politique du FN et collaborateur parlementaire de Gilbert Collard, Florian Philippot s'est "placé de lui-même hors des statuts du FN" en créant son association "Les Patriotes" :

La qualité de membre du (FN) se perd par l'adhésion à une autre formation politique […] Marine Le Pen n'a pas autorisé Marion Maréchal-Le Pen à avoir la sienne. Je considère que le cas [de Florian Philippot, ndlr] est classé car il s'est placé de lui-même hors des statuts du parti. Il est hors du parti, il est ailleurs.

En menaçant de quitter le FN si le parti décidait de ne plus vouloir sortir de l'euro, Florian Philippot a fait un "chantage" qui était "plutôt malvenu", assure Jean-Richard Sulzer, reprenant les propos déjà utilisés par le numéro trois du parti, Nicolas Bay. Et Sulzer d’ajouter :

Florian Philippot veut être calife à la place du calife, il ne se rend pas compte qu'il n'est pas très populaire au sein du FN.

Jean-Richard Sulzer a en parallèle "demandé à Marine Le Pen de réunir un bureau politique" du FN "dès le mois de juillet après les législatives" pour aborder les problématiques internes.

Pour ou contre Philippot, le débat est visiblement lancé au sein du FN. L'eurodéputée Sophie Montel a pris la défense de Florian Philippot, mardi 23 mai sur son compte Twitter : 





Même son de cloche pour le sénateur-maire de Fréjus, David Rachline. Pour lui, ce n'est pas le moment de régler les comptes au FN : 





Du rab sur le Lab

PlusPlus