Législatives : le Front national n'aura pas de groupe à l'Assemblée

Publié à 20h03, le 18 juin 2017 , Modifié à 00h44, le 19 juin 2017

Législatives : le Front national n'aura pas de groupe à l'Assemblée
Marine Le Pen au Parlement européen © Gif Le Lab
Image Etienne Baldit


SPIRALE DE LA LOSE - Ces élections législatives resteront comme un sérieux échec pour le Front national. Déjà, le premier tour avait vu le parti d'extrême droite faire moins bien qu'en 2012 et totaliser près de 5 millions de voix de moins qu'à la présidentielle. Dimanche 18 juin, le second tour confirme ce gros recul, puisque qu'il n'y aura pas de groupe frontiste à l'Assemblée nationale. Dur pour ceux qui se présentaient comme "le premier parti de France", et qui ne manqueront pas de blâmer, non sans raison, l'absence de proportionnelle pour expliquer ce revers.

110 candidats FN s'étaient qualifiés pour le second tour, mais seuls 8 ont été élus ce dimanche. Insuffisant pour constituer un groupe donc, puisque cela nécessite minimum 15 députés. Ce résultat est tout de même une amélioration par rapport à la situation actuelle et la présence de deux députés frontistes au palais Bourbon : Marion Maréchal-Le Pen (qui ne se représentait pas) et Gilbert Collard (apparenté FN, qui conserve son siège d'un cheveu).

S'exprimant peu après 20 heures, Marine Le Pen (élue ce dimanche comme prévu) a jugé "scandaleux qu’un mouvement comme le nôtre ne puisse obtenir un groupe à l’Assemblée nationale". "Je le redemande ce soir, et je le redemenderai avec insistance, il est nécessaire d’instaurer la proportionnelle aux législatives et aux autres élections", a-t-elle ajouté.

# Les frontistes élus

- Marine Le Pen (11e circonscription du Pas-de-calais) : la présidente du FN fait son entrée à l'Assemblée, vainqueure (58,60%) face à Anne Roquet (LREM, 41,40%).

- Gilbert Collard (2e circonscription du Gard) : le patron du RBM conserve son siège au terme d'un scrutin extrêmement serré, avec 123 voix d'avance (50,16%) sur Marie sara (LREM, 49,84%). Il pourra donc continuer à jouer son rôle de "casse-couilles démocratique".

- Louis Aliot (2e circonscription des Pyrénées-Orientales) : le vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen s'impose lui aussi de justesse (50,56%) face à Christine Espert (MoDem, 49,44%). Fait rarissime : nous aurons donc un couple élu à l'Assemblée.

- Sébastien Chenu (19e circonscription du Nord) : l'ex-transfuge de LR devenu "monsieur culture" du FN est élu (55,35%) devant Sabine hebbar (MoDem, 44,65%).

- Bruno Bilde (12e circonscription du Pas-de-Calais) : l'adjoint au maire FN d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois, arrive en tête (55,07%) devant son adversaire LREM Coralie Rembert (44,93%).

- José Evrard (3e circonscription du Pas-de-Calais) : le candidat FN est élu (52,94%) devant Patrick Debruyne (MoDem, 47,06%).

- Ludovic Pajot (10e circonscription du Pas-de-Calais) : le candidat FN est élu (52,58%) devant Laurence Deschanel (LREM, 47,42%).

- Emmanuelle Ménard (6e circonscription de l'Hérault) : celle qui est aussi l'épouse du maire de Béziers, Robert Ménard, est élue (53,49%) devant Isabelle Voyer (LREM, 46,51%).

# Les principaux frontistes battus 

- Florian Philippot (6e circonscription de Moselle) : le numéro 2 du parti, actuellement dans une position très inconfortable au sein du FN, est battu (43,04%) par Christophe Arend (LREM, 56,9%6).

- Damien Philippot (1re circonscription de l'Aisne): le frère de Florian Philippot échoue lui aussi (43,78%) face à Aude Bono-Vandorme (LREM, 56,22%).

- Hervé de Lépinau (3e circonscription du Vaucluse) : c'est la circonscription de Marion Maréchal-Le Pen qui échappe au FN de justesse (49,33%) au profit de Brune Poirson (LREM, 50,67%).

- Sophie Montel (4e circonscription du Doubs) : l'eurodéputée est battue (38,36%) par Frédéric Barbier (LREM, 61,64%).

- Philippe Vardon (3e circonscription des Alpes-Maritimes) : l'ancien responsable identitaire niçois (39,1%) échoue face au candidat LREM Cédric Roussel (60,8%).

- Stéphane Ravier (3e circonscription des Bouches-du-Rhône) : le sénateur-maire du 7e secteur de Marseille est battu (47,58%) par Alexandra Louis (LREM, 52,42%)/



[BONUS TRACK] Le FN, 8e parti de l'Assemblée

Avec huit élus aux législatives, le Front national est le huitième parti dans la nouvelle Assemblée nationale élue ce dimanche, derrière LREM, le Modem, LR, l'UDI, le PS, la France insoumise et le PCF.





Du rab sur le Lab

PlusPlus