Les grosses approximations de Marine Le Pen sur le terrorisme

Publié à 10h40, le 19 avril 2017 , Modifié à 12h01, le 19 avril 2017

Les grosses approximations de Marine Le Pen sur le terrorisme
Image Victor Dhollande-Monnier


En baisse dans les sondages depuis plusieurs semaines, Marine Le Pen a décidé de muscler sa campagne dans cette dernière semaine. En meeting lundi soir au Zénith de Paris, la candidate FN avait expliqué qu’"avec elle, il n’y aurait pas eu de Mohamed Merah, ni les terroristes migrants du Bataclan et du Stade de France". Invitée sur BFTMV, mercredi 19 avril, elle a continué sur le même registre, multipliant les intox.

"Je souhaite que les fichés S étrangers soient immédiatement expulsés de notre pays", assure-t-elle au début de l’interview. "Or, c’était le cas, par exemple, de l’assassin épouvantable de Nice qui était un Tunisien". 

Première approximation de la candidate FN : non, le tueur de Nice n’était pas fiché S. Comme l’a relevé Libé Désintox, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel était inconnu des services de renseignement.

Retrouvez cette séquence ici en vidéo :



Toujours dans cette séquence sur le terrorisme, Jean-Jacques Bourdin demande ensuite à Marine Le Pen si "Kouachi avait été condamné", sans préciser de quel frère il s'agit. "Oui", répond du tac au tac la présidente frontiste. Quand le journaliste de BFMTV lui explique que l’un des deux frères n’avait pas de casier judiciaire, Marine Le Pen ne se démonte pas. "Son frère avait été condamné en 2008 à trois ans de prison pour avoir participé à la filière des Buttes-Chaumont", assène-t-elle.  

Deuxième contre-vérité : si Saïd Kouachi était connu pour ses liens avec la filière des Buttes-Chaumont, il n’avait jamais été condamné pour ces faits. Et son frère, Chérif, avait été, lui, condamné pour outrage à dépositaire de l’ordre public. Mais aucun des deux frères n'a été condamné pour avoir participé à la filière des Buttes-Chaumont, comme l'a affirmé Marine Le Pen. 

Ces contre-vérités ne sont pas vraiment une première pour Marine Le Pen cette semaine. Comme l’ont relevé Les Décodeurs, la candidate FN multiplie les intox sur ses thèmes de prédilection : l'immigration, le terrorisme et la sécurité. 





A LIRE AUSSI SUR LE LAB

Marine Le Pen affirme qu’elle aurait évité les attentats de Merah, du Bataclan et du Stade de France



Du rab sur le Lab

PlusPlus