75 députés LR sur 100 s'abstiennent sur le vote de confiance au gouvernement Philippe II

Publié à 19h11, le 04 juillet 2017 , Modifié à 19h45, le 04 juillet 2017

75 députés LR sur 100 s'abstiennent sur le vote de confiance au gouvernement Philippe II
Le patron des députés LR, Christian Jacob © AFP
Image Etienne Baldit


Ils se disent dans l'opposition, mais ne vont pas jusqu'à refuser d'accorder leur confiance au gouvernement. Dans leur immense majorité, les députés du groupe Les Républicains se sont abstenus lors du vote de confiance au gouvernement (obtenue avec 370 voix sur 566), après le discours de politique générale du Premier ministre Édouard Philippe, mardi 4 juillet. Comme une invalidation de la ligne prônée par l'aspirant patron de la droite, Laurent Wauquiez, tenant d'une opposition radicale à Emmanuel Macron.

Il y a traditionnellement deux votes à l'Assemblée qui délimitent les contours de la majorité et de l'opposition : celui du Budget et celui de la confiance. Cela n'a donc rien d'anodin. Or, ce mercredi, seuls 67 députés ont voté "contre la confiance" - une minorité jamais vue sous la Ve République, selon le journaliste de LCI Renaud Pila. Et Les Républicains n'en font globalement pas partie : 75 d'entre eux se sont abstenus, seulement 23 ont voté "contre"... et l'un a carrément voté "pour", le député de Mayotte Mansour Kamardine. Même le patron du groupe Christian Jacob, qui n'a pourtant pas eu de mots assez durs contre Édouard Philippe, s'est abstenu. 

Voici le détail du vote pour le groupe LR :



De leur côté, les Constructifs LR-UDI sont partagés entre vote pour (ils sont 12, dont Thierry Solère, Franck Riester ou encore Pierre-Yves Bournazel) et abstention (ils sont 23).

Du côté du groupe Nouvelle Gauche (nouveau nom des socialistes à l'Assemblée), 23 des 31 députés se sont abstenus, tandis que 5 votaient "contre" (Joël Aviragnet, Luc Carvounas, Alain David, Régis Juanico et Boris Vallaud) et 3 "pour" (Guillaume Garot, David Habib et Hélène Vainqueur-Christophe) :

On trouve également 4 abstentionnistes sur les 16 membres du groupe GDR (Front de gauche et ultra-marins). Finalement, et comme le revendique fièrement Jean-Luc Mélenchon, le groupe de la France insoumise est bien le seul à se situer sans ambiguïté dans l'opposition, ses 17 membres ayant voté contre la confiance.

Les 8 frontistes ou apparentés s'y sont également opposés, eux qui ne disposent cependant pas d'un groupe.

Sans surprise, la totalité des 305 députés LREM et 46 MoDem qui pouvaient voter (certains sont membres du gouvernement ou président de l'Assemblée nationale et n'ont donc pas pris part au vote) ont accordé leur confiance au gouvernement. Pas un vote de travers n'est à déplorer parmi les groupes officiellement dans la majorité.

Du rab sur le Lab

PlusPlus