Manuel Valls au député PS Sébastien Denaja : "C'est con ! À 48 heures près, tu devenais ministre"

Publié à 17h18, le 16 février 2016 , Modifié à 17h18, le 16 février 2016

Manuel Valls au député PS Sébastien Denaja : "C'est con ! À 48 heures près, tu devenais ministre"
Manuel Valls © AFP

On le sait : lorsque l'on débat avec Manuel Valls, c'est lui qui décide de l'intérêt de la discussion. Cela est d'autant plus vrai lorsque l'échange porte sur la réforme de la Constitution. Avant le vote, le 10 février, du projet de loi sur la réforme constitutionnelle, le chef du gouvernement a ainsi mis la pression sur les députés socialistes afin qu'ils ne sortent pas des rangs, pour une fois. Sans se cacher.

L'Express (article payant) rapporte ainsi, ce mardi 16 février, un incident survenu entre Manuel Valls et le député PS de l'Hérault Sébastien Denaja, le 9 février. Le Premier ministre n'a que très moyennement apprécié l'amendement déposé par le parlementaire socialiste visant à interdire toute dissolution de l'Assemblée nationale pendant l'état d'urgence. Il a tenu à le faire savoir, devant les élus socialistes réunis dans le salon Delacroix.

Manuel Valls a donc invectivé Sébastien Denaja et lui a lancé "devant tout monde", comme le rapporte L'Express :

"

C'est con ! À quarante-huit heures près, tu devenais ministre !

 

"

Une remarque que Manuel Valls a accompagnée d'un geste sans équivoque, celui d'un homme frappant avec le pied dans le vide. Normal pour ce fan de football qu'est le Premier ministre… La formule utilisée par le chef du gouvernement ne doit rien au hasard. Mardi 9 février, les alcôves s'animaient des rumeurs d'entrée et de sortie du gouvernement à la faveur du remaniement, annoncé deux jours plus tard

Au Lab, Sébastien Denaja minimise toutefois cette altercation. Quand on lui demande ce qu'il s'est passé entre les deux hommes après cet échange *cordial*, le député répond minimise : 

"

Il ne m'a pas fait part de son mécontentement, juste de son souhait que l'on fasse une deuxième délibération. Ce qui a eu lieu le lendemain.

 

"

Tout va bien donc, même si le député n'est pas ministre…

 

[BONUS TRACK] Joue-la comme Djoko

Dans ce même article de L'Express, on apprend que Manuel Valls suit désormais un régime sans gluten. Oui, exactement comme le numéro du tennis mondial Novak Djokovic, le numéro 1 du gouvernement a décidé ne plus ingérer d'aliment contenant cette substance. Ce qui, de l'avis d'un socialiste cité par l'hebdomadaire, rend le Premier ministre "dépressif". "Il flotte dans ses vêtements", déclare cet élu qui, selon L'Express, n'apprécie pas vraiment Manuel Valls. 

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus