Marie-Pierre de la Gontrie se lance contre Jean-Paul Huchon pour la tête de l'Ile-de-France

Publié à 13h39, le 20 décembre 2014 , Modifié à 13h46, le 20 décembre 2014

Marie-Pierre de la Gontrie se lance contre Jean-Paul Huchon pour la tête de l'Ile-de-France
Marie-Pierre de la Gontrie et Jean-Paul Huchon © AFP

Elle l'envisageait, elle l'officialise. Invitée de France 3 Ile-de-France ce 20 décembre, Marie-Pierre de la Gontrie a fait comprendre qu'elle se porterait candidate pour la présidence de la région Ile-de-France en 2015 : "Je souhaite proposer aux militants socialistes une nouvelle étape à la région." Mais Jean-Paul Huchon, autre socialiste et déjà à la tête de l'Ile-de-France, avance lui aussi à grands pas vers une nouvelle candidature.

Dans Samedi Politique ce 20 décembre, celle qui est actuellement première vice-présidente socialiste aux finances a gentiment poussé Huchon vers la sortie, rappelant qu'aux dernières municipales, les barrons locaux comme Bernard Poignant ou Michel Delebarre avaient été battus :

Ils ont été balayés parce que à un moment, il faut une nouvelle étape. (...) Je souhaite que le président de région actuel soit dans cet état d'esprit. Et que nous fassions comme Bertrand Delanoë l'a fait à Paris avec Anne Hidalgo, comme Pierre Mauroy avec Martine Aubry à Lille. Ces exemples sont des références pour les socialistes.

Si les deux socialistes se présentent, les militants devront trancher à l'occasion d'un vote interne. Anne Hidalgo a déjà expliqué en juillet qu'elle soutenait la candidature potentielle de Marie-Pierre de la Gontrie.

Dans son duel avec la numéro 2 du conseil régional, Jean-Paul Huchon a pour sa part gagné une première victoire symbolique en octobre lorsque son poulain, Gilles-Maurice Bellaiche, a été élu président du groupe PS à la région. Contre le candidat de Marie-Pierre de la Gontrie.



A LIRE AUSSI SUR LE LAB

> Julien Dray écarté de la liste PS de l'Essonne pour les régionales en Ile-de-France

> Une ex-Femen candidate aux régionales en Ile-de-France

Du rab sur le Lab

PlusPlus