Marion Maréchal-Le Pen allonge la liste des personnalités politiques compatibles avec le FN

Publié à 10h35, le 28 octobre 2015 , Modifié à 10h47, le 28 octobre 2015

Marion Maréchal-Le Pen allonge la liste des personnalités politiques compatibles avec le FN
© images AFP

LA LISTE S'ALLONGE - Les membres du Front national ont pris l'habitude, lentement mais sûrement, d'égrener des noms de personnalités de droite pouvant s'accorder avec leurs idées. Généralement sans l'assentiment de celles-ci. Marion Maréchal-Le Pen complète la liste ce 28 octobre lors de l'interview matinale de BFMTV.

Alors qu'on lui demande si elle se sent plus proche de la droite que de la gauche, la benjamine de l'Assemblée nationale, tête de liste FN en région PACA, préfère évoquer certains "cas" précis. Henri Guaino - c'est une habitude - mais aussi les députés LR Jacques Myard et Pierre Lellouche sont name-droppés :

 

"

Il y a des personnalités dont je me sens plus proche à droite parce qu’ils participent à un courant que je considère comme largement minoritaire à l’UMP.



Sans trahir un secret, des gens comme Henri Guaino correspondent plus à mon courant de pensée, Jacques Myard, Monsieur Lellouche etc. Ça ne me paraît pas insurmontable [de travailler ensemble, ndlr].

"

Marion Maréchal-Le Pen ajoute que dans l'état actuel des choses chez Les Républicains, "une alliance de partis est en revanche totalement impossible".

Fin novembre 2014, Marine Le Pen imaginait déjà une "grande alliance patriote" dans laquelle elle intégrait le parti de Jean-Pierre Chevènement, celui de Nicolas Dupont-Aignan et celui de Philippe De Villiers. Deux jours plus tard, Florian Philippot ajoutait le nom d'Henri Guaino à la liste des souverainistes compatibles avec le FN.

Jacques Myard et Pierre Lellouche sont en revanche nouveaux dans la bouche d'une personnalité du FN. Le premier s'est fait remarquer il y a peu en rencontrant Bachar Al-Assad en Syrie, tout comme quatre autres parlementaires. "On nous dit qu’il ne faut pas parler avec le diable. Moi, je trouve que le diable dit des choses intelligentes", lançait-il à l'époque à Libération. Le FN, de son côté, appelle régulièrement à "s'associer avec Bachar Al-Assad" contre Daesh.

Contrairement à Jacques Myard, Pierre Lellouche n'est pas une personnalité controversée chez LR. Ancien ministre, délégué aux affaires internationales du parti, il accompagne ce mercredi Nicolas Sarkozy en Russie, à la rencontre de Vladimir Poutine. Il est partisan d'un dialogue avec Moscou, comme le FN mais aussi comme une partie de Les Républicains. Un de ses proches et ancien collaborateur, Franck Allisio, a fait parler de lui récemment en décidant de rejoindre le Front national.

Du rab sur le Lab

PlusPlus