"Non", "le choc", "le séisme" : les unes de la presse au lendemain du 21 avril 2002

Publié à 06h06, le 24 avril 2017 , Modifié à 06h16, le 24 avril 2017

"Non", "le choc", "le séisme" : les unes de la presse au lendemain du 21 avril 2002
Image Sébastien Tronche


#ARCHIVES - "A une marche", titre ce lundi 24 avril Libération, au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle 2017 qui verra Emmanuel Macron affronter Marine Le Pen au tour final. "La sensation Macron", écrit de son côté Le Parisien tandis que Le Figaro insiste sur la défaite de François Fillon en titrant son édition à J+1 du premier tour : "la droite K.-O."

Aucun "choc" ou "séisme" à la une de la presse donc ce 24 avril après que le FN a réussi à se qualifier pour la finale présidentielle pour la deuxième fois en quinze ans et en quatre présidentielles, soit autant que le Parti socialiste.

Il y a quinze ans, au lendemain du 21 avril 2002 et de l’élimination de Lionel Jospin au premier tour au bénéfice de Jean-Marie Le Pen, la tonalité de la presse était bien différente, insistant sur le coup de tonnerre que représentait la qualification du fondateur du FN face à Jacques Chirac. Retour sur les unes de la presse du 23 avril 2002.

  • Libération

  • Le Monde

  • Les Echos

  • France Soir

  • Le Parisien

  • L’Obs

  • Le Point

  • Marianne

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Au soir du premier tour, Macron fait presque un discours de victoire au second tour 

> Présidentielle : le réconfort ou les coups durs pour les candidats sur leurs terres 

> Ces 6 choses qui vous ont peut-être échappé lors du premier tour de l’élection présidentielle 

Du rab sur le Lab

PlusPlus