OM – PSG : le vice-président de l'Assemblée est devenu un peu fou quand Cavani a égalisé

Publié à 06h24, le 23 octobre 2017 , Modifié à 10h31, le 23 octobre 2017

OM – PSG : le vice-président de l'Assemblée est devenu un peu fou quand Cavani a égalisé
© Capture d'écran Twitter
Image Sylvain Chazot


Ce fut une soirée pleine de rebondissements, de celles qui vous font aimer le football. Le Classique entre l'OM et le PSG qui s'est déroulé dimanche 22 octobre sur la pelouse marseillaise aura captivé les amateurs de ballon rond. Jusqu'au bout. Oui, jusqu'au bout. Jusqu'à cette 93e minute, lorsque l'attaquant du PSG Edinson Cavani a refroidi les ardeurs du Vélodrome en égalisant. À la dernière seconde. Déception pour les Marseillais. Soulagement pour les Parisiens.





Les politiques étant des supporters comme les autres – Emmanuel Macron lui-même est un grand fan de l'OM – nombreux sont ceux qui ont commenté le match et cette inattendue égalisation. Hugues Renson, par exemple, est de ceux qui ont poussé des cris de joie lorsque le joueur uruguayen a surpris le portier marseillais Steve Mandanda d'un coup-franc rageur. Le vice-président venait, il est vrai, de se faire chambrer par son collègue député Sasha Houlié. Alors quand Cavani a égalisé, il s'est lâché :



Hugues Renson ne faisait finalement que répondre aux attaques du député LREM de la Vienne, trop content de pouvoir moquer son collègue parisien durant la rencontre : 









Mais ça, c'était avant Cavani.

Du rab sur le Lab

PlusPlus