Patrick Devedjian et Jean-François Lamour à deux doigts de se battre lors du bureau politique de LR

Publié à 11h58, le 16 juillet 2017 , Modifié à 11h58, le 16 juillet 2017

Patrick Devedjian et Jean-François Lamour à deux doigts de se battre lors du bureau politique de LR
Patrick Devedjian et Jean-François Lamour © Montage via AFP
Image Sylvain Chazot


L'ambiance est tellement bonne au sein de Les Républicains qu'on se croirait au Front national : tout le monde se tire dans les pattes. En témoigne l'ambiance totalement délétère du dernier bureau politique du parti, mardi 12 juillet, au cours duquel devait être scellé le sort des Constructifs ayant décidé de soutenir la nouvelle majorité.

Jean-François Copé, qui en connaît un rayon en matière de parti au bord de l'implosion, a pris la parole et affirmé un souhait : que le mouvement en termine au plus vite avec ce "feuilleton" en actant que les Constructifs se sont "exclus d'eux-mêmes" de LR.

Le JDD, ce dimanche 16 juillet, raconte la suite. Un mot convient : le bazar. Bernard Accoyer, actuel secrétaire général de LR, s'en est remis au favori pour prendre la présidence du parti en décembre, Laurent Wauquiez, afin de mettre tout le monde d'accord.

Dans son coin, l'ancien député des Hauts-de-Seine Patrick Devedjian fulmine. Il dit :

'Exclus d'eux-mêmes', juridiquement, cela n'existe pas.

Une remarque qui déplaît fortement à l'ancien député de Paris Jean-François Lamour, qui interpelle Patrick Devedjian ainsi :

Mais tu vas te taire, toi ?

D'après un témoin de la scène, cité en off par Le JDD, "ils ont failli se battre, ces deux-là". Voilà qui témoigne de la bonne ambiance qui règne actuellement au sein de LR.

Du rab sur le Lab

PlusPlus