Pour Christophe Castaner, la nomination de M'jid El Guerrab à la commission de Défense est "une sanction"

Publié à 12h00, le 10 septembre 2017 , Modifié à 17h49, le 10 septembre 2017

Pour Christophe Castaner, la nomination de M'jid El Guerrab à la commission de Défense est "une sanction"
Christophe Castaner © Captures d'écran CNews
Image Sylvain Chazot


La nouvelle est tombée vendredi 8 septembre, en fin de matinée : le député M'jid El Guerrab, mis en examen pour "violences volontaires avec arme" après avoir frappé à coups de casque le responsable socialiste Boris Faure, a été transféré de la commission des Finances à la commission de Défense. Une obligation, tout député, même non inscrit, étant obligé de siéger dans une commission. Mais certains n'ont pas manqué de critiquer cette nomination.

Pour Christophe Castaner, ce sujet n'en est pas un. Invité du Grand Rendez-Vous Europe 1 / CNews / Les Échos ce dimanche 10 septembre, le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement explique que ce transfert est une sanction déguisée. Il dit :

Je vais vous faire une confidence, passer de la commission des Finances à la commission de Défense, ce n'est pas une promotion. Ça ressemblerait presqu'à une sanction. Vous sortez quelqu'un qui avait un statut de rapporteur spécial à la commission des Finances, qui va travailler sur le budget, c'est loin d'être une promotion. […] Richard Ferrand a sanctionné ce député en le mettant à la commission de la Défense.

Une dernière indication qui surprend, M'jid El Guerrab ayant démissionné du groupe LREM que préside Richard Ferrand.

Christophe Castaner explique que la commission de Défense n'est pas un endroit très prestigieux. "Aujourd'hui, la commission de la Défense n'est pas dans des dossiers aussi chauds que la loi de finance qui arrive à la fin du mois de septembre", ajoute-t-il avant de rappeler qu'un député doit obligatoirement être membre d'une commission.

Voilà qui devrait ravir les membres de la commission de Défense parmi lesquels on trouve Damien Abad, Louis Aliot, Alexis Corbière, André Chassaigne ou bien encore Olivier Faure.









[EDIT 17h15] La commission Défense contre-attaque

Sans surprise, le commentaire de Christophe Castaner passe mal auprès des députés membres de la commission de la Défense. En fin d'après-midi, Philippe Michel-Kleisbauer, député MoDem, tweete :



A ce stade même des excuses de Christophe Castaner et Richard Ferrand ne seraient pas les biens venues. [...] Christophe Castaner devra porter un casque le jour où il se présentera devant la commission de la défense, conseil d'ami...

Le député socialiste Luc Carvounas a, lui, réagi en tweetant :

Non monsieur Castaner, être membre de la commission Défense est un honneur et non une sanction. Sauf si vous pensez que nous sommes des fainéants.

En plus de répondre au porte-parole du gouvernement sur la nomination de M'jid El Guerrab à la commission de la Défense de l'Assemblée, Luc Carvounas en rajoute une couche sur LA polémique de la semaine. En voyage en Grèce, Emmanuel Macron avait adressé un message à ceux qui comptaient l'empêcher de réformer la France, arguant qu'il ne céderait "rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes".

Du rab sur le Lab

PlusPlus