Quand Sarkozy sert d'argument pub sur Facebook

Publié à 17h19, le 10 avril 2012 , Modifié à 19h08, le 10 avril 2012

Quand Sarkozy sert d'argument pub sur Facebook
Le communiqué de presse du Wall Street Institute (Salomé Legrand)

Le niveau de langue des candidats, et, en particulier, celui de Nicolas Sarkozy, inspire les campagnes de publicité, notamment sur Facebook.

WORK IN PROGRESS - Vous avez trouvé d'autres publicités ? Faites-les nous parvenir par mail ou dans les commentaires.

  1. Deux pubs pour des cours de langue

    Sur facebook.com

    "

    Ne faites pas comme Nicolas, apprenez à parler anglais !

    "

    Nicolas Sarkozy et sa maîtrise de l'anglais raillés dans une publicité sur  Facebook, que vous avez sûrement vue. L'initiative vient de l'école de langue Berlitz France et vise à inciter les internautes à prendre quelques cours. Les siens, bien sûr. 

    Autre publicité, toujours pour une école de langue. Dans un communiqué de presse du 10 avril, le Wall Street Institute s'interroge :

    "

    Et si nous devions élire notre président sur son niveau d'anglais ?

    "

    Si Nicolas Sarkozy n'est pas cité nommément dans le communiqué de presse du Wall Street Institute, son nom y apparait en filigrane :

    "

    Le Wall Street Institute proposera au futur Président élu un an de cours d’anglais pour parfaire son niveau et faire rayonner la France à travers le monde.

    "

    Depuis le début de son mandant, et même avant, le niveau d'anglais de Nicolas Sarkozy a été moqué.

    Vidéo, de 2007, où Nicolas Sarkozy parle en anglais :

Du rab sur le Lab

PlusPlus