Régionales : Castaner (PS) fait un parallèle entre son opposition à Marion Le Pen et la lutte pour les droits civiques aux États-Unis

Publié à 15h12, le 01 décembre 2015 , Modifié à 15h32, le 01 décembre 2015

Régionales : Castaner (PS) fait un parallèle entre son opposition à Marion Le Pen et la lutte pour les droits civiques aux États-Unis
Martin Luth... euh pardon, Christophe Castaner © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT AFP
Image Etienne Baldit


I HAVE A PACA - Martin Luther King et Christophe Castaner, c'est un peu pareil. Les idées de Marion Maréchal-Le Pen et la ségrégation, c'est kif-kif. Et cela fait au moins deux bonnes raison d'aller voter dimanche prochain.

C'est en tous cas l'angle d'attaque de Christophe Castaner, tête de liste PS dans la région PACA. Sur Twitter, mardi 1er décembre, il écrit :



Il y a 60 ans, Rosa Parks refusait l'idée que les hommes n'étaient pas tous de même rang ! Dimanche on ce cède rien à Marion Maréchal-Le Pen.

(Au passage, le candidat socialiste se trompe d'interlocuteur, en mentionnant le mauvais compte Twitter de la députée FN du Vaucluse : @MMarechal_Lepen à la place de @Marion_M_Le_Pen.)

Il s'agit donc d'un appel au vote contre la députée frontiste, tête de liste FN dans la région, dont il sous-entend que ses propositions se rapprochent de la discrimination instituée.

Pour mémoire, Rosa Parks est une figure de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis. Le 1er décembre 1955, soit il y a tout juste 60 ans, elle refusait de céder sa place à un blanc dans un bus en Alabama. S'en suit un long boycott de la compagnie de bus en question, initié notamment par Martin Luther King, en protestation contre la ségrégation. Rosa Parks deviendra ensuite une référence essentielle du combat des afro-américains pour l'égalité.

Concernant le lien avec Marion Maréchal-Le Pen, c'est très clair. S'il ne fait explicitement référence à aucun propos de la plus jeune des Le Pen, Christophe Castaner évoque sans aucun doute cette phrase polémique de son adversaire au sujet des musulmans en France, prononcée le 20 novembre :



Ils ne peuvent pas avoir exactement le même rang que la religion catholique.

"Même rang", soit le terme employé dans le tweet de Christophe Castaner. La députée frontiste avait ensuite démenti vouloir "faire une hiérarchie entre les personnes". Mais cela n'a semble-t-il pas convaincu celui qui considère que les candidats FN sont des "terroristes de la pensée".





À LIRE SUR LE LAB :

À cause des attentats, Christophe Castaner (PS) doit abandonner une "blague" sur Christian Estrosi (LR)

La petite blague de Christophe Castaner (PS) pour expliquer les bienfaits de son manque de notoriété

Comment Marion Le Pen explique que le FN n'est pas un parti d'extrême droite (et pourquoi c'est faux)

Du rab sur le Lab

PlusPlus