Ségolène Royal "ne regrette pas trop" d’avoir séché l’université d’été du PS à La Rochelle

Publié à 19h34, le 31 août 2015 , Modifié à 19h34, le 31 août 2015

Ségolène Royal "ne regrette pas trop" d’avoir séché l’université d’été du PS à La Rochelle

Les absents n’ont pas toujours tort. C’est ce que doit penser Ségolène Royal. Fût un temps où elle animait elle-aussi les universités d’été du PS à La Rochelle, là où elle a échoué à devenir députée en 2012. Mais la ministre de l’Ecologie est souvent là où on ne l’attend pas. Et en cette fin d’été 2015, Ségolène Royal était au niveau de l’équateur, en Afrique. Au Gabon plus précisément pour parler environnement bien sûr, dans le cadre d’un forum destiné à encourager les investissements en Afrique.

Comme Emmanuel Macron, l’ancienne candidate PS à la présidentielle de 2007 mais aussi ancienne candidate malheureuse à la direction du PS en 2008 a donc séché les universités d’été de son parti. Une absence bienvenue pour elle à l’heure où socialistes et écologistes ont affiché leurs divisions. Invitée de C à vous, ce lundi 31 août sur France 5, Ségolène Royal a reconnu ne pas regretter d’avoir raté ce grand raout estival socialiste :

"

Apres coup je ne regrette pas trop (rires). De toute façon, je suis mobilisée pour la conférence de Paris sur le climat.

"

Relancée sur La Rochelle, la ministre esquive l’actualité interne au PS, estime que "ce n’est pas un sujet". "Il y a tellement de militants honnêtes et sincères…" ajoute-t-elle assurant de son côté "très bien travailler" avec EELV. Prenant ensuite la posture du "vieux sage" qui en a vu d'autres, Ségolène Royal lance :

 

"

Si les gens étaient davantage mobilisés sur les projets, il y aurait peut-être moins de divergences.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus