Ségolène Royal rappelle qu'elle n'est pas pour le mariage homo mais plutôt pour une union civile

Publié à 19h39, le 25 mai 2013 , Modifié à 19h48, le 25 mai 2013

Ségolène Royal rappelle qu'elle n'est pas pour le mariage homo mais plutôt pour une union civile
Ségolène Royal sur France 3, samedi 25 mai. (Capture d'écran)

SI J'ÉTAIS PRÉSIDENTE... - Invitée ce samedi 25 mai de France 3, à la veille d'une manifestation des opposants au mariage homosexuel qui inquiète le gouvernement, Ségolène Royal rappelle que, elle présidente, elle n'aurait pas fait voter le mariage homo. Lui préférant une union civile qui "n'aurait pas conduit à des confrontations comme cela".

"On ne vous a pas beaucoup entendu sur le mariage pour tous. Pourquoi autant de discrétion sur ce sujet" lui demande le présentateur de  l'émission "La voix est libre" sur l'antenne de France 3 Poitou-Charentes.

Réponse de l'ancienne ministre en promotion - massive - pour son livre Cette belle idée du courage (Grasset):

Parce que, moi, je ne suis pas favorable à des confrontations sur des sujets de société. Je trouve que les manifestations ont duré trop longtemps. Le débat a duré trop longtemps

"Je n'étais pas en première ligne" sur ce dossier reconnait Ségolène Royal en poursuivant :

Ce n'était ni dans mon projet de 2007, ni dans mon projet des primaires. Je suis pour l'égalité des droits. J'ai intégré quand j'étais ministre de l'Enseignement scolaire la lutte contre l'homophobie à l'école. J'étais une des premières à faire des actions claires contre l'homophobie.

Mon programme c'était l'égalité des droits mais pas en donnant le nom de mariage. En faisant l'union civile avec égalité des droits.

Mais pas avec le mot de mariage parce que je pense que cela faisait des étapes et que cela n'aurait pas conduit à des confrontations comme cela.

Maintenant cela a été promis. Donc voilà. Les choses se sont faites. Ça y est, c'est voté. 

Et Ségolène Royal de refuser de répondre à la question "François Hollande a-t-il été courageux?" : "Euh...Il y a eu un engagement. Voilà. C'est fait."

Deuxième temps, en fin d'après midi, face aux nombreuses réactions sur Internet, Ségolène Royal s'est étonnée d'une forme "d'excitation" suite à ses propos en assurant dans une salve de tweet que ses déclarations avaient été tronquées et en lançant "je n'autorise personne à me brûler en place publique !": 

C'est quoi cette excitation sur mes propos concernant le mariage pour tous ? Pas honnête le site du Point qui oublie ma dernièrephrase.

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 25 mai 2013

Et je n'autorise personne à me brûler en place publique ! C'est moi qui ait reconnu l'assoc des parents gays et lesbiens à la famille et...

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 25 mai 2013

...et qui ait intégré pour la première fois la lutte contre l'homophobie au collège et lycée quand j'étais ministre !

— Ségolène Royal (@RoyalSegolene) 25 mai 2013

Du rab sur le Lab

PlusPlus