Six élus FN apportent 21 voix lors d'un vote au conseil régional d'Île-de-France (et se font gauler)

Publié à 08h06, le 22 juin 2016 , Modifié à 08h15, le 22 juin 2016

Six élus FN apportent 21 voix lors d'un vote au conseil régional d'Île-de-France (et se font gauler)
Wallerand de Saint Just © AFP

NOOBIES – Le slogan s'étire en grand sur l'affiche du film L'Outsider, sur Jérôme Kerviel, en salles ce mercredi 22 juin : "on peut tricher pour gagner, pas pour perdre". Si quelqu'un est au courant de ce principe, c'est bien Wallerand de Saint-Just. Le chef de file du Front national au Conseil régional d'Île-de-France a en effet dû expliquer pourquoi son camp avait un peu malmené les règles politiques les plus élémentaires, mi-juin.

Comme le rapporte Le Point ce mercredi 22 juin, un tout petit problème de rien du tout a été observé lors du vote d'un amendement sur le projet de règlement intérieur du Conseil régional, dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 juin. Six élus FN étaient présents dans l'hémicycle. Mais le parti d'extrême droite a réussi à avoir un peu plus de voix. 21 pour être précis

De fait, un élu présent peut voter pour un absent. Au maximum, donc, le FN pouvait apporter 12 voix. Pas 21. Les deux chiffres sont il est vrai assez semblables, il est sans doute possible de les confondre.

Oups… Wallerand de Saint Just a donc fait amende honorable :

"

Il était tard, on a commis une erreur, plusieurs élus ont voté trop de fois, je frappe ma coulpe. C'est une erreur de jeunesse [le FN est entré au conseil régional en 2015] et une erreur d'une heure du matin.

 

"

Et voilà comment énerver Carlos Da Silva, élu PS au conseil régional qui, accusant le FN de tricher, a donc redemandé un vote. "Il a beau être 1 h 22 du matin, on va revoter", a-t-il déclaré. Avec au final un amendement adopté sans les voix du FN.

Du rab sur le Lab

PlusPlus