Un conseiller à l'Elysée publie sous pseudo une virulente critique de Charlie Hebdo

Publié à 07h30, le 05 décembre 2013 , Modifié à 08h26, le 05 décembre 2013

Un conseiller à l'Elysée publie sous pseudo une virulente critique de Charlie Hebdo
Mustapha Saha à son bureau à l'Elysée - capture d'écran d'une photo publiée par Elisabeh Bouillot sur Cieux.org.
Image Le Lab

Par

Dans son édition du 4 décembre, l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo dénonce les attaques dont il fait l'objet dans certains médias algériens - il y est par exemple accusé de "maghrébophobie"- et remonte à leur source.

Selon le journal, certains articles sont téléguidés par Faouzi Lamdaoui, conseiller pour l'égalité et la diversité de François Hollande, et rédigés sous pseudo par son collaborateur officieux. L'Elysée dit ne pas être au courant et a demandé des explications au conseiller mis en cause.

Entre Faouzi Lamdaoui et Charlie Hebdo, les relations sont loin d'être apaisées. Fin octobre, le journal révélait ainsi que le conseiller du président se faisait livrer des pains au chocolat par le service de protection des hautes personnalités et mettait en doute la façon dont il avait réussi à obtenir une voiture avec chauffeur.

Un article qui ne serait pas du tout passé auprès du principal intéressé, estime aujourd'hui le journal, qui voit un lien avec la multiplication dans la presse, tout particulièrement algérienne, d'articles "hallucinants à charge contre Charlie", écrivent-ils mercredi.

Parmi d'autres, un article de Maglor.fr, "média des maghrébins du monde", intitulé "Chienly Hebdo : le Pompier-Pyromane de la Maghrébophobie". Cette tribune, publiée sous le nom de "Arlette Colin", a depuis disparu du site mais peut se retrouver ici ou via cette capture d'écran réalisée par le Lab.

Selon Charlie Hebdo, l'auteur de ce papier n'est autre qu'un collaborateur officieux de Faouzi Lamdaoui : Mustapha Saha. Le journal explique que cet homme dispose d'un bureau à côté du conseiller présidentiel, avenue de Marigny, en face de l'Elysée.

Après cette découverte, l'hebdo raconte avoir été reçu par Pierre-René Lemas, le secrétaire général de la présidence, le 28 novembre qui leur a assuré n'être au courant de rien :

Je tombe des nues. J'avoue ne pas connaitre Mustapha Saha. Quoi qu'il en soit je vais faire en sorte que tout soit stoppé immédiatement.

Pour appuyer ses dires, Charlie Hebdo publie un mail envoyé par Mustapha Saha à ses amis, mail contenant l'article signé de son nom et que l'on retrouvera sous le celui de "Arlette Colin" sur Maglor.fr. Charlie Hebdoécrit :

Mustapha Saha, si fier de sa prose, l'avait balancée par mail à un tas de copains, et nous avons fini par récupérer ce texte, finement titré "Charlie Hebdo persiste dans son dénigrement raciste".

Un texte apparemment rédigé depuis un ordinateur de l'Elysée puisque les propriétés du fichier Word comportent la mention "Présidence" ainsi que le nom de la secrétaire de Faouzi Lamdaoui.

Le journal assure enfin, après avoir épluché la presse virulente à son égard, retrouver la "patte" de Mustapha Saha, et notamment des références à Charles Maurras, dans de nombreux articles : "toute cette bouillie indigeste s'est déversée ailleurs."

Convoqué par Pierre-René Lemas, Faouzi Lamdaoui a également assuré n'être au courant de rien, laissant penser que l'initiative viendrait de son collaborateur. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus