Un député PS quitte le groupe d’amitié France-Arabie Saoudite pour protester contre la nomination de l’ambassadeur saoudien au Conseil des droits de l’Homme de l’ONU

Publié à 08h50, le 22 septembre 2015 , Modifié à 08h58, le 22 septembre 2015

Un député PS quitte le groupe d’amitié France-Arabie Saoudite pour protester contre la nomination de l’ambassadeur saoudien au Conseil des droits de l’Homme de l’ONU
Image Sébastien Tronche


Sa décision ne va pas tout changer. Mais il met la pression, Guy Delcourt. Suite à la nomination de l’ambassadeur d’Arabie Saoudite au conseil des droits de l’Homme de l’ONU, le député PS du Pas-de-Calais a décidé de faire un acte fort en guise de protestation : démissionner du groupe d’amitié qui lie la France à ce pays de la péninsule arabique à l’Assemblée nationale. C'est ce qu'il a annoncé, le 21 septembre, dans un communiqué

Pour expliquer sa démission, Guy Delcourt, député PS du Nord, revient sur une affaire qui avait ému une partie de la classe politique occidentale. "En 2014, la presse internationale se faisait l’écho de la décision de la Cour suprême d’Arabie Saoudite, confirmant la peine du blogueur saoudien Raif Badawi à 1 000 coups de fouet et dix ans de prison pour 'insulte à l’islam'", écrit d’abord le parlementaire dans un communiqué annonçant sa décision. Puis il ajoute :

La faute de ce jeune n’est ni d’avoir commis un crime, ni d’avoir agi avec violence ; il a simplement exprimé une opinion. Cette sentence en dit long sur la liberté d’expression et l’atteinte aux droits de l’Homme dans ce pays.

Pour Guy Delcourt, "il s’agit là d’une décision scandaleuse, qui fait fi des atteintes que les femmes, les minorités et les dissidents de ce Pays subissent quotidiennement".

En février 2015, le Parlement européen s’était saisi de l’affaire de ce blogueur saoudien, votant une résolution à une large majorité pour sa libération. Résolution que n’avaient pas voté à l’époque les députés UMP du Parlement européen... pour un détail politique.

Jusqu'ici, Guy Delcourt était vice-président du groupe d'amitié France-Arabie Saoudite. Un groupe présidé par le député de Les Républicains et "fils de", Olivier Dassault.

Du rab sur le Lab

PlusPlus