La mairie communiste de Gardanne déprogramme un spectacle de Jean Roucas suite à son soutien au FN

Publié à 11h49, le 19 septembre 2013 , Modifié à 12h53, le 19 septembre 2013

La mairie communiste de Gardanne déprogramme un spectacle de Jean Roucas suite à son soutien au FN
Photo Guillaume Daret (via Twitter)

PERSONA NON GRATA - L'humoriste Jean Roucas, qui a affiché son soutien au Front National lors des universités d'été du parti, à Marseille, ne pourra pas jouer dans un spectacle prévu fin octobre à Gardanne (Bouches-du-Rhône), déprogrammé par la mairie, comme l'indique La Provence ce mercredi 18 septembre. Il compte saisir la justice.

Un communiqué mis en ligne par la mairie de cette commune dirigée par le communiste Roger Meï, au sud d'Aix-en-Provence, indique que la représentation du "secret de l'Abbé Talière", prévu le 25 octobre, est annulée : 

Les producteurs et co-acteurs de la pièce se sont désolidarisés de l’humoriste Jean Roucas du fait de son engagement en faveur du Front National. De fait, le spectacle ne peut être maintenu à l’affiche et un nouveau spectacle le remplacera.

La municipalité approuve ce choix qui correspond à sa philosophie, notamment en matière de culture et de solidarité.

"Pour défendre mon droit élémentaire à la liberté d'expression, j'ai l'intention d'assigner en justice la mairie de Gardanne et les comédiens de ma troupe pour discrimination", réagit l'intéressé ce jeudi, cité par l'AFP.

Une pièce dont voici la bande-annonce :

Joint par Le Lab, Yves Pujol qui joue l'Abbé Tallière dans cette comédie assure qu'il "comprend" cette annulation - "d'ailleurs le contrat n'était pas signé" - tout en précisant qu'elle est "uniquement" le fait de la mairie. Il ajoute que la pièce doit se jouer dans quatre autres villes d'ici le printemps. 

"Je n'y étais absolument pas pour me faire de la publicité et à partir d'aujourd'hui, je refuse de faire la moindre interview, de participer à la moindre émission", déclarait l'ancien animateur du Bêbête Show au lendemain de sa sortie très remarquée. Il a, depuis, annoncé sa volonté de créer avec l'avocat et député du FN Gilbert Collard, une association pour défendre la liberté d'expression.

Du rab sur le Lab

PlusPlus