VIDÉO - Et là, Hamon balance que Valls et Hollande l’ont supplié de rester au gouvernement après Frangy

Publié à 22h25, le 25 janvier 2017 , Modifié à 12h12, le 26 janvier 2017

VIDÉO - Et là, Hamon balance que Valls et Hollande l’ont supplié de rester au gouvernement après Frangy

SOUVIENS-TOI L’ÉTÉ 2014 - On se souvient du départ fracassant d’Arnaud Montebourg et Benoît Hamon du gouvernement en août 2014. Après une réunion publique à Frangy-en-Bresse où les deux ministres avaient critiqué la ligne économique du gouvernement alors dirigé depuis quelques mois par Manuel Valls et trinqué à "la cuvée du redressement", François Hollande et son Premier ministre avaient remanié le gouvernement. Objectif : virer les deux frondeurs. Et surtout Arnaud Montebourg.

Mais, apprend-on ce mercredi 25 janvier, le couple exécutif avait supplié à Benoît Hamon de rester ministre de l’Education nationale. Lors du débat d’entre-deux-tours de la primaire de la Belle Alliance Populaire organisée par le PS sur TF1, France 2 et France Inter, Benoît Hamon a glissé cette révélation en plein cœur d’un débat houleux sur la laïcité :

"

Quand ce voile est le symbole de l’asservissement des femmes, rien ne doit être laissé de côté pour le combattre. Sinon, je n’aurais pas été ton ministre de l’Education nationale, auquel toi et le président de la République, après Frangy, avaient demandé de surcroît de rester.

"

VOST : si Benoît Hamon était si nul ou ingérable, ils n’auraient pas voulu le conserver au gouvernement. Réplique ensuite gênée de l’ancien hôte de Matignon :

"

Tu ne nous as pas écouté.

"

Un passage à revoir en vidéo isolé par le Lab :


Du rab sur le Lab

PlusPlus