VIDÉO - Jean-François Copé refuse de dire qu’il fait confiance à Laurent Wauquiez pour ne pas faire d’alliance avec le FN

Publié à 07h50, le 30 novembre 2017 , Modifié à 07h56, le 30 novembre 2017

VIDÉO - Jean-François Copé refuse de dire qu’il fait confiance à Laurent Wauquiez pour ne pas faire d’alliance avec le FN
Image Aurélie Marcireau


Jean-François Copé l’assure : c’est sa "seule victoire" de l’année. L’ex-patron de l’UMP, ex-député a reçu mardi 28 novembre, un prix de l’humour politique pour un tweet de 2016. Lors de la remise de cette distinction, il s’est livré à un petit one man show. Invité sur France 5, le 29 novembre, pour parler de ce prix et de l’humour en politique, le maire de Meaux a perdu un peu le sourire en commentant les propos de Nicolas Dupont-Aignan le matin même sur Europe 1. L’ex-candidat à la présidentielle y appelait à la construction d’un "programme alternatif à Macron" avec le FN et une partie des Républicains. Pour Jean-François Copé, un tel scénario mènerait à la mort de sa formation politique. Aucune alliance avec le FN n’est possible. Il analyse :

Je suis l’inventeur de la droite décomplexée, je peux vous en parler ! C’est une droite qui s’oppose à la gauche et qui assume sans s’excuser toutes les deux minutes mais dont la ligne doit être totalement hermétique : c’est celle de ne jamais faire d’alliance avec le Front national. Ce jour- là, si jamais par malheur ça devait arriver, je vous certifie que la droite ne reviendrait plus jamais au pouvoir.

Les journalistes lui demandent alors s’il fait confiance à Laurent Wauquiez, future probable patron de LR, pour ne jamais procéder à une telle alliance. Il refuse de le dire et explique :   

- Jean-François Copé : C’est pas ça, c’est que jamais …

- Journaliste : Vous lui faites confiance pour ne pas faire d’alliance ?

- Jean-François Copé : Ecoutez,  il n’est pas tout seul dans ce parti…

- Journaliste : Vous ne répondez pas à cette question. Vous lui faites confiance ? Oui ? 

- Jean-François Copé : Bah en tous cas je ne sais pas si j’ai confiance. Il y a une chose que je sais : je serai dans la place pour m’assurer que ni lui ni personne d’autres jamais, ne tombe dans ce piège mortel. Rien de tel que de collégialiser les choses pour être certain qu’on ne tombe pas dans ce genre de piège.

La confiance ne règne donc pas tout à fait.     

Un moment à voir en vidéo : 





Du rab sur le Lab

PlusPlus