VIDÉO - La petite gêne d'Alexis Corbière après la révélation de son vote Macron face à Le Pen

Publié à 10h49, le 09 juin 2017 , Modifié à 10h53, le 09 juin 2017

VIDÉO - La petite gêne d'Alexis Corbière après la révélation de son vote Macron face à Le Pen
Alexis Corbière sur Europe 1 jeudi 8 juin © Montage Le Lab
Image Etienne Baldit


DES PAROLES ET DES ACTES - C'est le problème qui se pose à tout responsable politique lorsque ses positions personnelles ne sont pas forcément en adéquation parfaite avec celles de son parti ou de ses militants : lorsque cela se sait, un léger flottement peut se faire sentir. Eh bien c'est ce que traverse Alexis Corbière ces dernières heures.

Le porte-parole de la France insoumise, candidat aux législatives en Seine-Saint-Denis, a voté pour Emmanuel Macron face à Marine Le Pen au second tour de la présidentielle. Cela n'est pas une énorme surprise, ce lieutenant de Jean-Luc Mélenchon l'ayant laissé entrevoir dans l'entre-deux-tours. Mais ce choix peut poser problème à un certain nombre de ses électeurs, fortement rebutés par le programme libéral de l'ex-ministre de l'Économie. Après son élimination le 23 avril, "Méluche" avait d'ailleurs pris soin de ne pas brusquer ses troupes avec son mot d'ordre "pas une voix pour le FN" qui justifiait à la fois le vote Macron et le vote blanc. Une ligne de crête sur laquelle Alexis Corbière était soigneusement resté deux semaines durant lors de ses interventions publiques.

Mais cela était différent dans son for intérieur et il a donc glissé un bulletin Macron dans l'urne le 7 mai, comme on en eu confirmation dans un reportage consacré à sa campagne législative, dans Le Monde jeudi 8 juin :

En visite le 2 juin à Bagnolet, le porte-parole de monsieur Mélenchon s’est vu reprocher par un habitant de ne pas avoir appelé 'au vote républicain'. 'J’ai dit pas une voix pour le FN', lui a répondu monsieur Corbière avant que le passant ne lui demande quel avait été son choix personnel. 'Si je vous le dis, vous votez pour moi ? J’ai voté pour Macron mais j’ai des tas d’amis qui ont voté blanc car ils ne voulaient pas voter pour quelqu’un qui veut casser le code du travail et je les comprends', finit-il par lâcher.

Interrogé à ce sujet sur Europe 1 le jour-même, Alexis Corbière n'a pas masqué une petite gêne due à la confrontation entre cet acte personnel et la position qu'il défendait en tant que porte-parole d'un mouvement politique, soucieux de "parler au nom de tous les Insoumis", qui ne sont donc pas tous sur la même ligne que lui. Et d'admettre qu'il "aurait préféré" que cela ne se sache pas, du moins pas comme ça :

Vous évoquez un article où une journaliste étant venue sur le terrain, j'avais une discussion avec un habitant, on parlait, je lui ai dit. Bon, moi j'aurais préféré que ce soit pas écrit. Bah achetez 'Le Monde', c'est une bonne raison d'acheter 'Le Monde', mais c'est pas très intéressant, ce que j'ai fait moi.



#

Du rab sur le Lab

PlusPlus