VIDÉO – La présidente PS d'Occitanie Carole Delga arrache le micro d'un élu FN en pleine intervention

Publié à 12h43, le 03 février 2017 , Modifié à 12h45, le 03 février 2017

VIDÉO – La présidente PS d'Occitanie Carole Delga arrache le micro d'un élu FN en pleine intervention
© DR

Affirmation : les réunions des conseils régionaux sont toujours des moments de franche convivialité où les élus et leurs opposants échangent de manière tout à fait cordiale et constructive.

Fact cheking : eh bien c'est faux.

Chaque mois, ou presque, des incidents sont relevés dans les hémicycles régionaux. Nouvel exemple ce vendredi 3 février durant le conseil régional d'Occitanie. L'élu FN Emmanuel Crenne a la parole et évoque, comme le rapporte Midi Libre, l'embauche de travailleurs détachés. Puis le conseiller frontiste en vient à parler de sa situation personnelle :

"

Et je voudrais répondre à monsieur Bergeon qui nous parle de racines espagnoles. Moi, mon arrière-grand-père, il a fui le fascisme en Italie. Il était italien et il a mal vécu en France. J'en suis le résultat. Et figurez-vous que mon grand-oncle est mort fusillé par les SS et que vous les socialistes, vos prédécesseurs ont voté les pleins pouvoirs à Pétain et vous avez voté pour… [Il est coupé].

 

"

La présidente PS de la région n'a visiblement pas apprécié les mots de l'élu FN. Elle décide donc de couper court à sa déclaration en lui arrachant littéralement le micro des mains. La liberté de parole en prend un coup, comme le montre cette vidéo diffusée par le conseiller FN Julien Leonardelli : 

Sylvia Pinel, première vice-présidente du conseil régional d'Occitanie, lance depuis son pupitre : "C'est indigne. Indigne !" "C'est scandaleux !" répond-on du côté du FN. De retour à son bureau, Carole Delga est obligée de prononcer une suspension de séance. Ce qui ne calme pas vraiment les esprits.

Julien Sanchez, maire FN de Beaucaire et conseiller régional FN, raconte que le président du groupe PS a attrapé son portable et l'a jeté au sol. "Hystérique", commente-t-il sur Twitter avant de comparer la prise de micro opérée par Carole Delga à "la Corée du Nord".

De son côté, en retour de séance, Carole Delga s'en est pris aux élus "qui cherchent volontairement l'incident comme stratégie politique pour faire le buzz"

Vous voyez, c'est toujours sympa un conseil régional. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus