VIDÉO - Si Florence Portelli est élue présidente de LR, elle ira "le matin" dans "les cafés où les femmes n'ont pas le droit d'aller"

Publié à 21h20, le 27 novembre 2017 , Modifié à 11h19, le 26 décembre 2017

VIDÉO - Si Florence Portelli est élue présidente de LR, elle ira "le matin" dans "les cafés où les femmes n'ont pas le droit d'aller"
Florence Portelli, candidate à la présidence du parti Les Républicains. © Caputre écran i24NEWS

Florence Portelli est la seule femme candidate à la présidence du parti Les Républicains. À ce titre, la filloniste entend défendre la cause des femmes durant cette campagne, face à Maël de Calan et à l'ultra-favori Laurent Wauquiez.

"La place de la femme partout au sein de la République française", voilà un sujet qui lui est "très cher, un peu comme Elisabeth Badinter", admet-elle ce lundi 27 novembre sur i24NEWS.

Interviewée par Anna Cabana, Florence Portelli s'insurge de ces "endroits où la place de la femme n'est pas reconnue, où sa féminité n'est pas acceptée".

Elle développe :

 

"

Dans certains coins de nos banlieues, on ne peut pas se promener en jupe, on peut même pas, paraît-il, aller prendre de café. C'est extrêmement grave et on a laissé ça s'installer. J'aimerais que la droite, là-dessus, soit en première ligne. Si je suis présidente de Les Républicains, les cafés où les femmes n'ont pas le droit d'aller, j'y serai le matin et j'organiserai même des réunions. Ce n'est plus possible. J'ai une petite fille de neuf ans, on va lui laisser quoi comme héritage ? Ça ? Au secours !

"

Un passage à voir ci-dessous, à partir de 12min30 :

Florence Portelli fait ici référence à un bar PMU de Sevran. En décembre 2016, France 2 diffusait un reportage, grâce à des vidéos en caméra caché réalisée par deux militantes de l’association "La Brigade des mères", dans un bar de Sevran. Ce lieu était présenté comme interdit aux femmes. Sauf que l'affaire n'est pas si simple. En mars 2017, le Bondy Blog publiait une contre-enquête pour démontrer que ce bar n'est pas interdit aux femmes. Mais Florence Portelli peut toujours aller vérifier d'elle-même.

Du rab sur le Lab

PlusPlus