VIDÉOS - Lilian Thuram appelle à voter contre le Front national : "Ne pas voter, c’est laisser faire"

Publié à 10h57, le 11 décembre 2015 , Modifié à 11h02, le 11 décembre 2015

VIDÉOS - Lilian Thuram appelle à voter contre le Front national : "Ne pas voter, c’est laisser faire"
Image Le Lab


#FOOTPOLITIQUE - Il n’y a pas que la presse, comme La Voix du Nord, ou des artistes qui, au sein de la société civile, s'engagent et prennent position contre le Front national, arrivé en tête dans six régions de France au premier tour des élections régionales, le 6 décembre. Il y a aussi des sportifs.

Impliqué dans les questions civiques et de citoyenneté, l’ancien champion du monde de football avec l’équipe de France en 1998, Lilian Thuram (rappelez-vous la demi-finale contre la Croatie), appelle, auprès de la Revue civique, à voter contre le parti d’extrême droite.

"Il est toujours important d’aller voter pour participer à la construction de la société dans laquelle nous voulons vivre. Encore plus aujourd’hui", insiste celui qui a fondé la Fondation Lilian Thuram pour lutter contre le racisme. Il poursuit :

Ne pas voter c’est laisser faire, c’est cautionner le discours de séparation, de régression. Lorsque l’on va vers les extrêmes, c’est toujours extrêmement dangereux.

Et l’ancien membre du Haut conseil à l’intégration de fustiger "un parti politique qui essaye d’expliquer qu’il y aurait des ‘nous’ et des ‘eux'". Aussi craint-il que "les valeurs de la République" ne soient "en danger". Et d’ajouter :

La liberté, l’égalité et la fraternité sont des choses que nous devons protéger. (…) Nous devons être solidaires pour trouver des solutions.

A voir en vidéos :





En avril 2014, sur TV5 Monde, au moment de la sortie de son livre "Notre histoire", Lilian Thuram s’inquiétait déjà, après les élections municipales, de l’abstention. "Il faut s’inquiéter du nombre de personnes qui n’ont pas été voter", prévenait l’ancien footballeur avant de dénoncer le racisme en vigueur, selon lui, au sein du parti de Marine Le Pen :

Avec les mairies du Front national, on ne peut plus être dans une certaine hypocrisie. Le racisme existe. Oui, il y a du racisme au Front national et les gens qui veulent dire le contraire, c’est une hypocrisie.


A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

François Hollande décore Lilian Thuram à l'Elysée

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

Lilian Thuram : "le racisme est culturel"

Du rab sur le Lab

PlusPlus