53% des sympathisants UMP souhaitent que Nicolas Sarkozy soit candidat en 2017

Publié à 11h59, le 19 août 2012 , Modifié à 13h58, le 19 août 2012

53% des sympathisants UMP souhaitent que Nicolas Sarkozy soit candidat en 2017
Le portrait de Nicolas Sarkozy dans la mairie de Vézelise (54), le 10 mai 2012 et la capture d'écran d'un sondage IFOP paru dans le JDD, le 19 août 2012. (MaxPPP)

SONDAGE - Une majorité de sympathisants UMP est favorable au retour de Nicolas Sarkozy en 2017 ainsi qu'à des accords électoraux avec le Front National aux élections locales. Et François Fillon reste le grand favori des sondages dans la bataille de l'UMP.

Tels sont les trois principaux enseignements d'un nouveau sondage IFOP paru ce dimanche 19 août dans les colonnes du JDD.  

  1. Une majorité de sympathisants UMP veut le retour de Sarkozy

    Sur lejdd.fr

    53% des sympathisants UMP interrogés par l'IFOP souhaitent que Nicolas Sarkozy revienne dans la vie politique et soit le candidat de la droite lors de l'élection présidentielle de 2017.

    40% des mêmes sympathisants UMP souhaitent que Nicolas Sarkozy revienne dans la vie politique MAIS uniquement en s'exprimant sur différents sujets.

    Seulement 7% des sympathisants souhaitent qu'il ne revienne pas.

  2. Fillon toujours largement devant Copé dans les sondages

    Sur lejdd.fr

    François Fillon confirme sa confortable avance dans les sondages. Dans cette livraison aoûtienne de l'IFOP, 48% des sympathisants UMP souhaitent que l'ancien premier ministre dirige l'UMP pour les prochaines années.

    L'actuel secrétaire général, Jean-François Copé, culmine à 24%. Moitié moins que François Fillon.

    Derrière eux, très loin:

    > Nathalie Kosciusko-Morizet à 7%

    > Xavier Bertrand, 5%

    > Bruno Le Maire, 2%

    > Christian Estrosi, 1%

    > Dominique Dord, le méconnu trésorier de l'UMP,  n'est même pas sondable.

    Dernière donnée intéressante concernant la bataille de l'UMP, 13% des sympathisants UMP sondés ne veulent voir "aucune de ces personnalités" incarner l'opposition au gouvernement socialiste.

  3. L'UMP coupée en deux sur les alliances avec le FN

    Sur lejdd.fr

    Moitié-moitié. Mais légèrement favorable. Ce sondage IFOP pour le JDD nous apprend également que 52% des sympathisants UMP souhaitent que leur parti passe des accords électoraux avec le Front National de Marine Le Pen aux élections municipales, cantonales et régionales.

    C'est beaucoup plus qu'en mars 1998, où ils n'étaient que 36% à le souhaiter. Mais un peu moins qu'en mai 2012 : 54%.

  4. Top 3 des sujets prioritaires pour les sympathisants UMP

    Sur lejdd.fr

    Outre la guerre des chefs, l'IFOP s'est aussi interessée au fond en demandant aux sympathisants UMP quels sujets leurs paraissaient prioritaires.

    > Plus de la moitié, 52%, répond "la réduction de la dette et des déficits publics"

    > 34% pour "la réindustrialisation"

    >27% "l'immigration clandestine", à égalité avec "la lutte contre le chômage"

    Pour voir la liste complète, cliquez sur l'image ci-dessous.

    Le Lab notera simplement, pour finir, que les sympathisants UMP ne sont pas très écolos : à peine 1% considèrent la protection de l'environnement comme prioritaire.

Du rab sur le Lab

PlusPlus