Alain Juppé, élu homme politique de l’année par GQ, ne connaissait pas le magazine, selon Nadine Morano

Publié à 09h56, le 19 novembre 2014 , Modifié à 09h56, le 19 novembre 2014

Alain Juppé, élu homme politique de l’année par GQ, ne connaissait pas le magazine, selon Nadine Morano
Alain Juppé. © Maxppp.

SWAG - C’est l’homme en forme (sondagière) du moment. Le hérault de la droite anti-sarkozyste. La "hype" Juppé. Après avoir fait la une du magazine Les Inrocks, Alain Juppé vient d’être élu homme politique de l’année par GQ. Le maire de Bordeaux et candidat déclaré à la primaire UMP de 2016 pour la présidentielle de 2017 succède ainsi au palmarès du mensuel masculin branché à Bertrand Delanoë (2013) et à Jean-Luc Mélenchon (2012).

Interrogé sur cette récompense ce mercredi 19 novembre sur RTL, Nadine Morano a rigolé, expliquant ne pas "connaitre ce magazine à dire vrai". Et de balancer Alain Juppé qui, selon elle, ne connaissait pas non plus GQ.

D’ailleurs Alain Juppé non plus puisqu’on en a parlé hier soir. Il n’a pas l’air très informé de ce que c’était non plus.

L’eurodéputée reconnait en outre avoir "beaucoup d’estime pour Alain Juppé" en qui elle voit "un homme d’Etat". Et l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy d’ajouter qu’elle n’exclut pas de soutenir le maire de Bordeaux et ancien Premier ministre de Jacques Chirac pour l’élection présidentielle de 2017.

Dans une interview accordée au numéro de décembre du magazine branché qui l’a récompensé, Alain Juppé estime qu’avec Nicolas Sarkozy, "ça se jouera sur la personnalité".

Du rab sur le Lab

PlusPlus