Alain Juppé estime qu'un mot de la tribune de Nicolas Sarkozy a "dépassé sa pensée"

Publié à 15h07, le 21 mars 2014 , Modifié à 15h08, le 21 mars 2014

Alain Juppé estime qu'un mot de la tribune de Nicolas Sarkozy a "dépassé sa pensée"
Maxppp

Comme toujours, Alain Juppé fait preuve de loyauté, mais fait entendre sa propre musique au sein de l'UMP. Le maire de Bordeaux a lu la tribune de Nicolas Sarkozy et adopte une ligne d'équilibriste pour la commenter. Il loue la "beauté" du texte, mais émet tout de même une petite réserve.

Interrogé sur Europe 1 par Stéphane Place, l'ancien Premier ministre estime qu'un mot de la tribune a "dépassé la pensée" de Nicolas Sarkozy :

"

J'ai lu ce texte attentivement, c'est un beau texte. On y sent une indignation sincère. Je comprends. Puis parfois il y a un mot qui dépasse la pensée, sans doute.

"

Stéphane Place lui demande alors si c'est à l'évocation de la Stasi qu'il fait référence. Seule réponse d'Alain Juppé :

"

Je n'en dirai pas plus.

"

Sur la même ligne, Bernard Tapie, invité à commenter la violence du texte, a jugé que Nicolas Sarkozy avait "pété un câble".

Du rab sur le Lab

PlusPlus