Anne Hidalgo oppose les JO 2024 à l'exposition universelle de 2025 : "mon coeur est plutôt sur les Jeux"

Publié à 09h41, le 10 février 2015 , Modifié à 09h49, le 10 février 2015

Anne Hidalgo oppose les JO 2024 à l'exposition universelle de 2025 : "mon coeur est plutôt sur les Jeux"
Anne Hidalgo sur BFMTV le 10 février 2015. © BFMTV

Son "cœur" penche plutôt pour les JO. Après avoir refusé de s'emballer sur une candidature parisienne pour l'organisation des Jeux olympiques en 2024, Anne Hidalgo a opéré une légère mais notable inflexion ce 10 février. Invitée de BFMTV, la maire de Paris a indiqué qu'un choix devrait être fait entre l'exposition universelle de 2025 et une candidature pour les Jeux. Et son cœur balance pour la seconde option :

Aujourd’hui mon inclinaison, mon cœur est plutôt sur le sport et les Jeux – j’en aurais vraiment envie – mais en même temps je ne veux pas faire n’importe quoi, j’attends de voir le modèle économique, l’empreinte écologique, la gouvernance, les conditions que j’ai posées ….

Début novembre, la même Anne Hidalgo avait freiné l'élan de François Hollande qui s'était enthousiasmé sur TF1 à l'idée d'une candidature parisienne pour les JO de 2024. Dès le lendemain, l'édile avait convoqué une conférence de presse pour rappeler qu'elle agissait avec "méthode" et que rien ni personne ne la ferait dévier de son calendrier. Un calendrier qu'elle rappelle d'ailleurs ce 10 février sur BFMTV :

Je suis pragmatique. Si on est en capacité de gagner, on y va. Cette semaine je reçois le Mouvement sportif français qui a fait un travail qu’il va me présenter, un travail sur les chances, sur les forces et les faiblesses d’une candidature parisienne, je vais examiner cela.



Je vais consulter, je vais mettre autour de la table les maires du Grand Paris. En revanche (...) j’ai posé des conditions sur l’éthique, la transparence, sur le modèle économique. Les Jeux c’est très joli mais il n’y a pas une ville qui s’y soit retrouvé sur le plan financier. (...)



Après cette rencontre (avec le Mouvement olympique, ndlr) et celle avec les maires du Grand Paris, je souhaite avoir une rencontre avec les milieux économiques.

Surtout, Anne Hidalgo oppose l'organisation des JO à celle de l'Exposition universelle prévue en 2025. Sur ce point, c'est l’État qui est à la manœuvre et doit porter la candidature, chose bien initiée par François Hollande début novembre, toujours sur TF1. Dans la foulée, le Conseil de Paris avait d'ailleurs apporté son soutien unanime à une telle candidature, Anne Hidalgo comprise.

Changement de ton ce 10 février puisque la maire précise que les deux évènements ne pourront avoir lieu :

- Anne Hidalgo : Vous savez qu’il y a les Jeux ou l’Expo, que les deux sujets sont portés … 



- Jean-Jacques Bourdin : Vous voulez faire les deux ?



- Anne Hidalgo : Les deux peuvent prospérer un moment mais je ne crois pas que ce soit raisonnable. Je pense qu’à un moment il faudra choisir. On n'est pas obligé de le faire tout de suite mais il faudra choisir.

Le choix devra être fait avant l'été puisqu'une éventuelle candidature pour les JO 2024 doit être portée pour mois de juin.

Du rab sur le Lab

PlusPlus