Après un reportage de France 2, Marine Le Pen compare le service public au dictateur Pol Pot

Publié à 11h18, le 05 février 2015 , Modifié à 17h13, le 05 février 2015

Après un reportage de France 2, Marine Le Pen compare le service public au dictateur Pol Pot
© AFP et captures d'écran du reportage de France 2 le 4 février 2015.

Marine Le Pen contre les médias, épisode 8022. La présidente du Front national s'en est pris ce 5 février au matin à France 2, estimant que le service public était "en mode Pol Pot", du nom du dictateur du Cambodge responsable du génocide de près de 20% de la population à la fin des années 1970.

C'est un reportage diffusé dans le JT de la chaîne la veille au soir qui alimente le courroux de Marine Le Pen. Intitulé "Père de gauche, fils au FN", il présentait le témoignage de Walter Broccoli, figure du syndicalisme à Florange, en rupture avec son fils depuis sa candidature sur une liste FN aux municipales de Thionville en 2014.

Voici le tweet de l'eurodéputée frontiste :

Dans cette interview, Walter Broccoli tente d'expliquer le passage de son fils au FN en ces mots :

"

La colère, la rage, la haine. La haine contre la société d’aujourd’hui, contre les politiciens, le dégout des politiciens.  (...) Mon fils il a sans doute raisonné comme ça : "il ne me reste que le Front national, je vais tout casser !" (...)



Quand il a vu comment je m’étais battu et que malgré tout on a arrêté mon usine, quelque part il s’est dit "mon père raconte un peu n’importe quoi, les politiques sont tous les mêmes, on nous abandonne".

"

Il explique également qu'il ne reviendra vers son fils que si celui-ci renonce au FN et réalise sa "bêtise". "C'est insupportable que mon nom soit associé au Front national", conclut-il.

Un reportage sur une facture familiale sur fond politique visiblement insupportable pour Marine Le Pen qui dénonce dont une "dérive" comparable à celle d'un des pires dictateurs de l'Histoire.

À revoir dans cette vidéo isolée par Francetvinfo :



Du rab sur le Lab

PlusPlus