Cécile Duflot demande en vain une minute de silence à l'Assemblée en hommage à Rémi Fraisse

Publié à 15h11, le 04 novembre 2014 , Modifié à 18h38, le 04 novembre 2014

Cécile Duflot demande en vain une minute de silence à l'Assemblée en hommage à Rémi Fraisse
© Images France 3

SIVENS - Lors de la séance de questions au gouvernement de ce 4 novembre, Cécile Duflot a pris la parole pour demander qu'une minute de sa question soit consacrée à une minute de silence en hommage à Rémi Fraisse, mort lors du drame de Sivens.

Chose qui lui a été refusée par Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale expliquant que la minute de silence n'est autorisée qu'en cas de "décès parmi les forces armées et les otages" : "je vous demande donc de poursuivre votre question."

Un passage isolé par le Lab :





Cécile Duflot a tenu une poignée de secondes le silence malgré les demandes répétées du président de l'Assemblée de poursuivre sa question.

Le député Rassemblement bleu marine, Gilbert Collard, a montré sa désapprobation face à cette demande en secouant vivement la tête. Cécile Duflot a, sans surprise, obtenu le soutien sur Twitter de députés écologistes Danielle Auroi ou Sergio Coronado. Seuls les écologistes se sont d'ailleurs levés pour tenter une minute de silence :

En revanche, certains à droite, dont Eric Ciotti, ont dénoncé l’attitude de Cécile Duflot : 

Interrogée peu après les questions au gouvernement par BFMTV, la députée EELV a refusé de parler d'un "incident de séance" : 

Il n'y aucune raison de considérer qu'il s'agissait d'un incident. […] Il nous semblait que c'était digne et légitime de le faire. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus