Cécile Duflot sort la carabine pour défendre sa loi sur le Logement

Publié à 10h58, le 14 juin 2014 , Modifié à 11h07, le 14 juin 2014

Cécile Duflot sort la carabine pour défendre sa loi sur le Logement
© Maxppp

Sa loi sur le logement menacée, Cécile Duflot sort la carabine ce 14 juin dans Le Parisien. Manuel Valls a en effet évoqué "un certain nombre de modifications" à apporter à la loi Alur, bousculée depuis son élaboration par les professionnels du secteur. Celle qui, ministre, a défendu cette loi devant notamment faire baisser le coût du logement, demande au gouvernement de ne pas renier cette "promesse de campagne de François Hollande" et de renouer avec une politique de gauche.

La loi Alur est ainsi accusée d'avoir fait baisser la construction. Ce à quoi Cécile Duflot répond :

"

Abroger la loi Alur reviendrait à trahir des engagements de campagne sans aucun effet positif sur la construction. La crise et l'effondrement des constructions datent de début 2008. (...) Ceux qui critiquent la loi ne veulent pas de régulation car ils profitent grassement de la crise du logement. Les locataires, qui sont les vaches à lait de ce système, ont moins de moyens pour se faire entendre, eux ne peuvent pas faire de lobbying. (...)



Je serais choquée que Manuel Valls prête l'oreille à ce genre de discours.

"

Cécile Duflot considère que l'on attaque "une des véritables lois de gauche de ce mandat". Et alors qu'on lui demande souvent si les écologistes appartiennent toujours à la majorité soutenant François Hollande, celle qui a rejoint les bancs de l'Assemblée inverse la logique :

"

Oui ils sont dans la majorité élue en juin 2012 sur des engagements précis, tout comme les députés socialistes qui demandent une autre politique. Aujourd'hui, celui qui s'éloigne de cette majorité, c'est le gouvernement.

"

Et de conclure en mettant en doute la ligne politique du gouvernement Valls :

"

Si je me suis éloignée de ce gouvernement, c'est que sa politique ne répond ni aux besoins des Français ni à l'idée que je me fais de la gauche.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus