Chantal Jouanno doute du recentrage de Nicolas Sarkozy: "sa garde rapprochée n'est pas composée d'enfants de choeur"

Publié à 14h19, le 20 septembre 2014 , Modifié à 14h19, le 20 septembre 2014

Chantal Jouanno doute du recentrage de Nicolas Sarkozy: "sa garde rapprochée n'est pas composée d'enfants de choeur"

Nicolas Sarkozy a semble-t-il le projet de faire fusionner UMP et UDI. En tout cas, il y pense. Mais ce recentrage dans les faits passera-t-il par les discours et les idées ? Chantal Jouanno en doute. La sénatrice UDI, qui fut ministre sous le précédent quinquennat, n'est pas certaine de cela.

Invitée de France 3 Paris-Ile de France, Chantal Jouanno se base sur un élément pour justifier ses doutes: l'entourage de Nicolas Sarkozy. Pas vraiment centristes (à une exception près), selon la sénatrice :

Ça ne va pas être simple. Je me garderais bien de lui donner des conseils car il a plus d'expérience politique que moi, mais dans sa garde rapprochée, à l'exception de Nathalie Kosciusko-Morizet, c'est quand même pas des enfants de choeur ou des perdreaux de l'année qui sont le symbole du recentrage. [...]



Il y a toujours des personnes qui ne sont pas dans un esprit de recentrage.

Mais à qui Chantal Jouanno peut-elle penser ? Brice Hortefeux, Nadine Morano, Claude Guéant...? Elle ne le précise pas. La sénatrice UDI juge en revanche probable que Nicolas Sarkozy soit de bonne foi quant à sa volonté de redresser le pays :

Il est possible qu'il soit sincère. C'est un homme politique qui a ça dans le sang et qui a la France à cœur. Mais le débat n'est pas là. Le vrai débat c'est de savoir si aux yeux des Français ce message est crédible. Et c'est là qu'il y a un hic.

Du rab sur le Lab

PlusPlus