Hervé Morin sous-entend que les ministres ne respectent pas la circulation alternée

Publié à 11h18, le 17 mars 2014 , Modifié à 15h30, le 17 mars 2014

Hervé Morin sous-entend que les ministres ne respectent pas la circulation alternée
Hervé Morin. © Maxppp.

TROLL – Invité de l’interview de Nicolas Beytout, sur l’Opinion, ce lundi 17 mars, jour de mise en place de la circulation alternée à Paris pour cause de pic de pollution, Hervé Morin précise d’emblée qu’il est "venu à pieds".

Ironique, l’ancien ministre de la Défense de Nicolas Sarkozy s’interroge ainsi, avec un large sourire, sur le gouvernement, à savoir si les ministres "ont eu le même réflexe" que lui ?

Je voudrais savoir si les membres du gouvernement qui aujourd’hui s’étalent dans Paris pour aller voir la mise en œuvre de la circulation alternée ont eu le même réflexe ?

Et le député UDI d’ajouter :

J’ai cru comprendre qu’il y avait quatre ministres ce matin qui étaient en balade avec leurs escortes.

"On est loin du covoiturage", s’amuse-t-il encore.

Contrairement aux inquiétudes d'Hervé Morin, plusieurs ministres se sont mis en scène appliquant les mesures contre la pollution. Ainsi Cécile Duflot est arrivée en métro pour la matinale de BFM TV avant de repartir en tramway. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, roule lui avec une plaque d’immatriculation impaire, ce qui lui donne le droit de rouler ce lundi. Quant à Marisol Touraine, la ministre de la Santé, elle s’est affichée en Autolib, une voiture électrique alors qu'Aurélie Filippetti, dès dimanche soir, se déplaçait en Vélib’.

Arnaud Montebourg, de son côté, a précisé sur Twitter utiliser la Zoé de Renault, "made in France", et électrique.

Du rab sur le Lab

PlusPlus