Comme Arnaud Montebourg, Manuel Valls affirme que le nucléaire est "une filière d’avenir"

Publié à 18h16, le 20 juin 2014 , Modifié à 18h22, le 20 juin 2014

Comme Arnaud Montebourg, Manuel Valls affirme que le nucléaire est "une filière d’avenir"
© Maxppp.

COUCOU LES VERTS - Tandis qu’Arnaud Montebourg jubilait en annonçant la décision du gouvernement dans le dossier Alstom, Manuel Valls était ce vendredi 20 juin en visite dans une forge d’Areva en Saône-et-Loire (fief d’Arnaud Montebourg). Et le Premier ministre y a déclaré le bien qu’il pensait du nucléaire.

"

La filière nucléaire, c'est donc une filière d'avenir pour notre pays. Oui, une filière d'avenir.

"

"Une filière d’avenir" qui "permettra d’avancer en matière de transition énergétique", a ajouté le locataire de Matignon alors que le projet de loi sur la transition écologique a été présenté cette semaine par Ségolène Royal.

Et Manuel Valls d’ajouter que le nucléaire "incarne une part de notre génie industriel".

Fin août 2012, Arnaud Montebourg, alors ministre du Redressement productif, avait fait naitre un certain désamour entre lui et les écologistes lorsqu’il avait déclaré, comme vient de le faire Manuel Valls, que le nucléaire était "une filière d’avenir". Du Sarkozy dans le texte.

Un an plus tard, toujours ministre du Logement du gouvernement Ayrault, Cécile Duflot, ex patronne des Verts, avait expliqué pourquoi, selon elle, le nucléaire n’était "pas une filière d’avenir". Une querelle à l'origine des nombreuses polémiques qui ont émergé entre les élus EELV et le puissant ministre de Bercy.

Du rab sur le Lab

PlusPlus